Le candidat à l’élection présidentielle le plus « rock’n roll » Etude Harris Interactive pour OÜI FM

Le candidat à l’élection présidentielle le plus « rock’n roll »

Etude Harris Interactive pour OÜI FM

 

Enquête réalisée en ligne du 16 au 18 avril. Echantillon de 1140 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Paris, le 19 avril 2012 – A la demande de OÜI FM, Harris Interactive a réalisé une enquête afin de savoir ce que signifie aujourd’hui, pour les Français, être « rock’n roll », et quel candidat à l’élection présidentielle leur semble le plus y correspondre.

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Etre « rock’n roll », c’est notamment aimer ou écouter du rock selon les Français (74%), mais il s’agit également d’un état d’esprit. En effet, les Français semblent moins caractériser une personne de « rock’n roll » par son comportement ou son physique que par sa façon d’être. Ainsi, une personne « rock’n roll » est avant tout perçue comme quelqu’un d’énergique (75%), mais également d’originale (71%), à contre-courant ou provocatrice (55%), ou encore contestataire (54%).

 

  • Pour une majorité de Français, une personne « rock’n roll » est quelqu’un qui ne se situe ni à Gauche, ni à Droite sur l’échelle politique (62%), plus d’un quart la plaçant malgré tout à Gauche (27% dont 6% très à Gauche), contre 4% à Droite et 4% au Centre.

 

  • En adéquation avec la proximité politique qu’ils prêtent aux personnes « rock’n roll », près d’un Français sur deux considère qu’aucun des candidats à l’élection présidentielle n’est « rock’n roll » (45%), quand les candidats perçus comme les plus « rock’n roll » sont des personnalités de Gauche. Ainsi, Jean-Luc Mélenchon est jugé comme le candidat le plus « rock’n roll » par 21% des Français, devant Philippe Poutou (14%). Les autres candidats à l’élection ne sont alors perçus comme « rock’n roll » que par 5% des Français ou moins.

 

En savoir plus :

Share