Le 1er tour des élections régionales de 2015

Vague 2 du baromètre Harris Interactive / 20Minutes : Rapport de force national et motivations de vote

Enquête réalisée en ligne du 24 au 26 novembre 2015.
Échantillon d’inscrits sur les listes électorales dans les 12 régions de France métropolitaine, issu d’un échantillon de 1 005 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région de l’interviewé(e), et vote aux élections antérieures pour les intentions de vote.

À l’approche des élections régionales de 2015, et à la demande de 20Minutes, Harris Interactive a mis en place une enquête barométrique hebdomadaire auprès d’un échantillon représentatif des Français inscrits sur les listes électorales dans les 12 nouvelles régions de France métropolitaine (1). Dans les dernières semaines de la campagne, ce dispositif permettra de suivre l’intérêt exprimé par les Français pour ce scrutin, le rapport de force national qui se dégage pour le 1er tour sur la base de l’offre électorale réelle, ainsi que les motivations de vote.

Une semaine après la première enquête (cliquez ici pour la consulter) , la deuxième vague de ce baromètre s’inscrit dans un contexte national toujours marqué par les attentats perpétrés en région parisienne, le vendredi 13 novembre 2015. Plus précisément, le sondage s’est déroulé du mardi 24 novembre au soir au jeudi 26 novembre au matin, soit alors que le niveau d’alerte maximal paralysait encore Bruxelles, et après qu’un avion militaire russe a été abattu par les forces turques.

[1] Les inscrits sur les listes électorales en Corse et en Outre-Mer ne sont donc pas concernés par cette enquête.

Quels sont les principaux enseignements de cette enquête ?

    • Pour décrire spontanément leur vision des prochaines élections régionales, les Français utilisent encore un vocabulaire mobilisant les termes « FN » (davantage que la semaine dernière) et « changement ».

 

      • L’intérêt pour le scrutin stagne : 58% des Français déclarent aujourd’hui s’intéresser aux élections régionales, soit un point de moins que la semaine dernière, même s’il se situe toujours au-dessus du niveau observé à la fin de la campagne des dernières élections départementales (51%).

 

  • Le rapport de force national pour le 1er tour s’établit toujours à l’avantage du Front National, dont les listes recueillent 28% des intentions de vote exprimées (+1 point par rapport à la semaine passée), devant les listes Les Républicains-UDI-MoDem (27%, +2), qui devancent désormais les listes PS-PRG (24%, -2).

 

 

    • Parmi les personnes ayant l’intention d’exprimer un vote au 1er tour, les trois leviers principaux sont identiques à ceux la semaine précédente : l’étiquette politique des listes (85%), leur projet (85%) et les enjeux locaux de façon générale (84%), qui sont toujours donc identifiés comme plus déterminants que les enjeux nationaux (70%) – mis à part parmi les électeurs du Front National.

 

    • La forte émotion suscitée par les attentats s’estompe légèrement : 38% des personnes comptant exprimer un vote au 1er tour déclarent aujourd’hui que les attentats du 13 novembre vont « beaucoup » ou « assez » jouer sur leur choix, soit 5 points de moins que la semaine dernière. Cette baisse est plus marquée parmi les sympathisants de Gauche (-8 points) que parmi ceux de la Droite et du Centre (-6 points) ou du FN (-6 points).

 

    • Enfin, l’hypothèse de voir leur conseil régional dirigé par une majorité du Front National reste clairement identifiée comme la moins souhaitable par les Français (60% jugent que cela serait une mauvaise chose, soit +1 point), tandis que la perspective d’une majorité de Gauche suscite à la fois plus de soutien et plus d’opposition que celle d’une majorité de Droite, qui laisse davantage les électeurs indifférents.

 

En savoir plus :

Le rapport

La note détaillée

Share

  • 20 minutes
  • attentats
  • Centre
  • Droite
  • élections régionales
  • fn
  • français
  • Front National
  • Gauche
  • Les Républicains
  • MoDem
  • PRG
  • PS
  • UDI