« La société française à bout de souffle ? »

« La société française à bout de souffle ? »

Sondage Harris Interactive pour l’émission « Place aux idées »

Enquête réalisée en ligne du 16 au 17 janvier 2013. Echantillon de 1208 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 24 janvier 2013 – L’Institut Montaigne et Tilder proposent chaque mois un grand débat sur une question sociétale au sein de leur émission « Place aux idées ». Celle-ci est diffusée sur la chaine parlementaire (LCP-AN). Dans l’optique de l’émission du 23 janvier, Harris Interactive a réalisé une enquête auprès d’un échantillon représentatif de Français afin de les interroger sur l’existence d’éventuels « points de blocage » de la société française : le modèle français permet-il toujours, selon eux, une forme d’ascenseur ou de progrès social ? La France parvient-elle à intégrer toute ses composantes pour faire de sa diversité une force ? Profite-t-elle toujours d’une forme de rayonnement culturel ?

 

Cette enquête fait apparaître que :

 

  • Les Français sont très partagés lorsqu’il s’agit de juger si la société française leur permet de vivre mieux que leurs parents : 51% acquiescent quand 48% ont le sentiment que la société française ne leur offre pas la possibilité de progresser par rapport à leurs parents. Ce sentiment de blocage est particulièrement répandu parmi les personnes âgées de 25 à 49 ans.
  • Si huit Français sur dix considèrent que la diversité est « une réalité indéniable » de la société française dans laquelle ils se meuvent aujourd’hui, 54% estiment que cet état de fait est également « un sujet tabou dont on a du mal à parler en France » et 51% qu’elle revêt parfois davantage les formes d’« un discours plus qu’une réalité ». 52% jugent en outre qu’il ne s’agit pas d’ « une priorité pour la société française ».
  • La majorité des Français ne conçoit pas, ou plus, la culture française comme un avantage concurrentiel dans la mondialisation. En effet, si 52% estiment que notre culture constitue un levier positif de l’attractivité de la société française, seuls 44% vont jusqu’à déclarer qu’elle porte un impact positif concernant l’influence de la France dans le débat international et 38% concernant l’image des entreprises françaises. Sur ce dernier point, notons que plus d’un quart des répondants (28%) juge même que la culture française pénalise plutôt l’image de nos entreprises dans le monde.

 

En savoir plus :

La note détaillée

L’ensemble des résultats

Share

  • culture française
  • diversité
  • institut Montaigne
  • LCP
  • LCP-AN
  • Place aux idées
  • société française
  • Tilder