La sécurité des enfants en voiture Sondage Harris Interactive pour Britax Römer

La sécurité des enfants en voiture

Sondage Harris Interactive pour Britax Römer

Enquête réalisée en ligne du 24 au 27 juin 2011. Echantillon de 1015 parents issus d’un échantillon représentatif de Français âgés de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 28 septembre 2011 – A la demande de Britax Römer, Harris Interactive a réalisé une enquête auprès d’un échantillon de parents afin de connaître leurs pratiques pour assurer la sécurité des enfants en voiture, et plus particulièrement en ce qui concerne l’utilisation d’un siège-auto.

 

Quels sont les principaux enseignements de cette étude ?

  • Une très grande majorité de parents affirme avoir eu ou avoir recours à un siège auto adapté à l’enfant et réaliser les vérifications nécessaires (siège à la bonne taille, installation correcte, enclenchement de la ceinture ou du harnais de sécurité…). D’autres mesures de sécurité, comme le fait de retirer son manteau à un enfant avant de l’installer dans son siège ou d’occuper l’enfant durant son trajet, sont néanmoins un peu moins fréquentes.
  • Tous ces comportements ne sont cependant pas appliqués à la même fréquence par tous les répondants : ceux qui prennent la voiture quotidiennement indiquent adopter ces comportements de façon beaucoup plus systématique que ceux qui n’utilisent ce moyen de transport qu’occasionnellement et pour lesquels ces comportements n’entrent pas dans une « routine ».
  • Dans l’ensemble, on observe des disparités importantes entre les générations : les parents les plus jeunes, et tout particulièrement ceux ayant actuellement un enfant de moins de 10 ans au foyer, se montrent plus concernés par les différentes mesures visant à améliorer la sécurité des enfants en voiture, et sont plus nombreux à indiquer les mettre en pratique systématiquement. On relève un fort effet générationnel, les jeunes parents d’aujourd’hui apparaissant comme « les enfants de la sécurité routière », ayant connu les grandes campagnes de sensibilisation, alors que les personnes ayant été parents aux cours des années soixante dix et avant appliquaient visiblement moins à l’époque les différentes recommandations, notamment celles ayant trait à la sécurité des enfants à l’arrière des véhicules.
  • 30% des parents affirment avoir déjà entendu parler du système Isofix, et cette proportion monte même à 53% parmi les parents qui ont aujourd’hui un enfant de moins de 10 ans.

 

En savoir plus :

Share