La réaction des Français suite aux annonces de François Fillon du 24 août 2011 Sondage Harris Interactive pour le Syndicat National des Boissons Rafraîchissantes

La réaction des Français suite aux annonces de François Fillon du 24 août 2011

Sondage Harris Interactive pour le Syndicat National des Boissons Rafraîchissantes

Enquête réalisée en ligne par l’institut Harris Interactive du 31 août au 5 septembre 2011. Echantillon de 1 044 individus issus de l’access panel Harris Interactive, représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e).

Paris, le 7 septembre 2011 – Le 24 août dernier, le Premier Ministre François Fillon a présenté à la presse un plan de réduction des déficits publics, comprenant une série de mesures d’économie pour l’Etat : suppression de niches fiscales, taxe exceptionnelle de 3% sur les revenus fiscaux de référence supérieurs à 500 000 euros, modification des règles d’impôts sur les sociétés, hausse des prélèvements sur les revenus du capital, mais également taxation sur le tabac, l’alcool fort et les boissons à sucre ajouté, ou encore augmentation de la TVA sur les billets d’entrée des parcs à thème. A la demande du Syndicat National des Boissons Rafraîchissantes, Harris Interactive a réalisé une enquête auprès d’un échantillon représentatif de Français afin de recueillir leurs réactions suite à l’annonce de ces différentes mesures et plus précisément celle concernant les boissons avec sucre ajouté.

 

Quels sont les principaux enseignements de cette étude ?

  • 74% des Français estiment que, dans son principe, il est nécessaire accroître les recettes de l’Etat ;
  • Selon une majorité de Français, les mesures annoncées ne répondent pas de façon cohérente (67%) ou efficace (70%) à l’objectif évoqué.
  • Les Français considèrent que les efforts demandés sont inéquitablement répartis (89%) et ce plus précisément en défaveur des ménages..
  • Si les Français se déclarent également majoritairement favorables à une augmentation du prix du tabac (68%) et des alcools forts (68%), ils ne sont en revanche pas favorables à l’augmentation du prix des boissons avec sucre ajouté (41% favorables) et de la TVA sur les billets d’entrée des parcs à thème (23%).
  • Les Français estiment que les mesures concernant le tabac, les alcools forts et les boissons avec sucre ajouté seront peu efficaces en termes de santé publique et prêtent au gouvernement des objectifs davantage budgétaires que sanitaires concernant l’augmentation du prix des boissons avec sucre ajouté.

snbr_07092011

 

En savoir plus :

Share