La réaction des Français suite à l’intervention télévisée du Président de la République Nicolas Sarkozy, le 16 novembre 2010 Sondage Harris Interactive pour RTL

La réaction des Français suite à l’intervention télévisée du Président de la République Nicolas Sarkozy, le 16 novembre 2010.

Sondage Harris Interactive pour RTL – 17/11/2010

 

Enquête réalisée en ligne par l’institut Harris Interactive du 16 au 17 Novembre 2010. Echantillon de 687 individus issus de l’access panel Harris Interactive, représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle de l’interviewé et taille d’agglomération.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

A la demande de RTL, Harris Interactive vient d’interroger un échantillon de Français pour connaitre leurs réactions à l’issue de l’intervention télévisée du Président de la République sur les chaînes TF1, France 2 et Canal +.

 

L’intervention du Président de la République intervient à la suite d’un remaniement accueilli avec distance par les Français.

36% des Français contre 33% lors de l’enquête publiée le 4 novembre2 estimaient que le gouvernement pourrait mener une politique correspondant à leurs attentes. La confiance restant manifeste parmi les sympathisants de Droite (89% contre 84% fin octobre) et toujours faible auprès de ceux se situant au centre (29%, contre 28% lors de l’enquête précédente).

Harris Interactive a interrogé un échantillon représentatif de Français3. Les résultats ici présentés mettent en avant le type d’exposition à la communication présidentielle et ses effets sur l’opinion.

Que retenir de cette enquête ? Essentiellement que…

  1. …le Président a convaincu les Français ayant regardé l’émission. Mais pas ceux s’étant forgé un avis par un contact indirect à la communication présidentielle,
  2. …le peuple de Droite a apprécié le contenu du propos présidentiel,
  3. …les Français souhaitent une moindre intervention de Nicolas Sarkozy dans les dossiers du quotidien et qu’une plus grande « autonomie » soit laissée à François Fillon. Ces mêmes Français anticipent de tels comportements de la part du Président.

 

1. La prestation du Président de la République a convaincu 36% des Français

  • Le remaniement a, au cours des premiers jours ayant suivi son annonce, été suivi d’une forme de remobilisation des sympathisants de Droite derrière le Président de la République. Cette attitude se retrouve derrière le jugement qu’ils portent : 84% d’entre eux, indiquent qu’ils ont été convaincus par la prestation du Président ; les personnes proches des autres formations politiques affirment ne pas l’avoir été : 25% des sympathisants d’Extrême-droite, 13% de ceux du centre et 8% des personnes se situant à Gauche.
  • Plus préoccupant pour le Président de la République, les personnes âgées de 50 ans et plus ne sont que 39% à indiquer avoir été convaincues par Nicolas Sarkozy.
  • Dans le détail les personnes ayant suivi l’émission, comme souvent, ont apprécié l’exercice. Ainsi 57% des téléspectateursindiquent avoir été convaincus, dont 72% de ceux ayant regardé la totalité de l’émission.

 

2. Un Président plus ou moins convaincant sur les différents points de son intervention.

  • Aucun des aspects testés ne semble avoir convaincu les Français ayant été soumis à la communication présidentielle.
    • 46% indiquent l’avoir été sur la reconduite de François Fillon au poste de Premier Ministre, 39% sur le cap donné au gouvernement, 38% sur la dépendance des personnes âgées, 35% sur la réforme de la fiscalité, 33% concernant le départ de Jean-Louis Borloo, 32% sur la sécurité des biens et des personnes, 29% sur la réduction des effets en France de la crise financière, 26% sur la lutte contre le chômage, 24% sur les inégalités sociales, 22% enfin sur le pouvoir d’achat des Français.
    • Les sympathisants de Droite ont été convaincus par l’ensemble des points abordés et ce fortement : entre 56% et 89% d’appréciation. Ceux du centre étant dans l’ensemble fortement critiques notamment sur les aspects sociaux : 94% pas convaincus par les arguments du Président sur la crise, 94% sur le chômage, 98% sur le pouvoir d’achat des Français, 94% sur les inégalités sociales.
    • Qu’en pensent les personnes âgées de 50 ans et plus ? A 52% elles ont approuvé les propos sur le Premier Ministre. Mais elles réagissent comme l’ensemble des Français sur la sécurité des biens et des personnes (33% contre 32%), et un peu mieux – alors qu’il s’agit de la catégorie d’âge la plus potentiellement touchée directement ou indirectement par cette problématique – concernant la dépendance (43% contre 38%)
  • De leur côté les téléspectateurs ont été plus convaincus par les arguments que l’ensemble des Français. Ils le sont ainsi sur la reconduction de François Fillon (66%), le cap donné au gouvernement (58%), la dépendance des personnes âgées (57%), et sont partagés sur la réforme de la fiscalité (50%), voire la sécurité (48%) et le départ de Jean-Louis Borloo (46%).

 

3. Quelles perspectives institutionnelles, quelles anticipations ?

L’intervention présidentielle devait, probablement, avoir comme objectifs de montrer que le Président restait le « maitre » de l’agenda et qu’il disposait de la maitrise de ses orientations. Cet objectif semble avoir été atteint

  • Invités à se prononcer sur l’avenir, les Français indiquent ainsi qu’ils souhaitent que le Président de la Républiqueintervienne moins sur les dossiers du quotidien (71%) et qu’il laisse plus d’autonomie à François Fillon (84%).
  • D’ailleurs, ces mêmes personnes anticipent que l’attitude de Nicolas Sarkozy va changer : 55% des Français anticipent une moindre implication sur les dossiers du quotidien et 52% que le Président va laisser plus d’autonomie à son Premier Ministre.

 

4. Quels traits d’image du Président ?

  • 70% des Français jugent le Président « dynamique », 55% « courageux ».
  • Les jugements sont plus mitigés sur deux points : 49% considèrent qu’il sait où il va et 44% qu’il représente bien la France à l’étranger.
  • Ils sont plus critiques sur la compétence, qui était un axe fort de la personnalité du Président par le passé (40%), la manière de diriger la France (35%) et surtout sur sa compréhension des préoccupations des Français (25%).
  • Les sympathisants de Droite répondent positivement à chacune des questions posées sur la personnalité du Président tout comme ceux ayant suivi l’émission.

 

5. Un Président en campagne ?

Oui, répondent 53% des Français, 47% estimant qu’il cherchait ce mardi soir, à faire connaitre aux Français avant tout ses orientations pour la fin de son quinquennat. 63% des téléspectateurs de l’émission reprennent à leur compte cette dernière proposition.

Retrouvez tous les résultats détaillés dans le PDF du communiqué de presse.

 

En savoir plus :

Share