La réaction des Français aux propositions défendant l’intervention de l’armée dans les quartiers et le rétablissement du service militaire pour les jeunes Sondage Harris Interactive pour VSD

La réaction des Français aux propositions défendant l’intervention de l’armée dans les quartiers et le rétablissement du service militaire pour les jeunes

Sondage Harris Interactive pour VSD

Enquête réalisée en ligne du 6 au 10 septembre 2012. Echantillon de 1959 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 13 septembre 2012 – A la demande de VSD, Harris Interactive a réalisé un sondage sur l’opinion des Français à l’égard des propositions de la sénatrice et maire de secteur à Marseille, Samia Ghali, de faire intervenir l’armée dans les quartiers contre le trafic de drogues et de rétablir une forme de service militaire pour les jeunes. Formulées dans un contexte de recrudescence des violences liées au trafic de stupéfiants dans la cité phocéenne, ces propositions, repoussées par le couple exécutif, rencontrent-t-elles l’assentiment des Français ? Quelles retombées les Français prêtent-ils à un rétablissement du service militaire en termes de mixité sociale et d’encadrement de la jeunesse ?

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Une large majorité de Français se déclare favorable au rétablissement d’une forme de service militaire pour les jeunes (78%, dont 44% tout à fait) mais également près de six sur dix (58%, dont 27% tout à fait) à l’idée d’une intervention de l’armée aux côtés de la police pour lutter contre les violences liées au trafic de drogues dans les quartiers les plus touchés.

graph_VSD_13092012

  • Si les Français adhèrent majoritairement à la proposition de rétablir le service militaire, c’est sans doute parce qu’ils prêtent à cette obligation la capacité de promouvoir la mixité sociale (89% estimant que cela permet à des jeunes de milieux sociaux et géographiques différents de se rencontrer) et le sens civique (85% jugeant qu’il renforce le sens du devoir et le sens civique chez les jeunes). Plus de six sur dix – 62% – considèrent même que le service militaire n’est pas un frein à l’emploi des jeunes, mais qu’il peut au contraire leur permettre de trouver plus facilement un emploi.
  • Bien qu’émanant d’une personnalité politique socialiste, ces propositions sont mieux accueillies par les sympathisants de Droite que les sympathisants de Gauche (87% contre 68% pour le rétablissement du service militaire ; 63% contre 43% en ce qui concerne l’intervention de l’armée dans les quartiers). Les sympathisants de Droite anticipent en effet davantage des retombées positives en cas de rétablissement du service militaire, tandis que les sympathisants de Gauche sont partagés sur le rôle à jouer par l’armée, une majorité s’alignant néanmoins sur la position du chef de l’Etat et du Premier ministre, refusant qu’elle intervienne dans les quartiers touchés par le trafic de drogues.

En savoir plus :

La note détaillée

L’ensemble des résultats

Share