La réaction des Français à « l’affaire Jérôme Cahuzac »

La réaction des Français à « l’affaire Jérôme Cahuzac »

Etude Harris Interactive pour LCP

Enquête réalisée en ligne du 02 avril 2013 au soir au 03 avril 2013 au matin (avant l’intervention de François Hollande). Echantillon de 1182 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 3 avril 2013 – A la demande de LCP, Harris Interactive a réalisé une enquête afin de connaitre la réaction des Français à « l’affaire Cahuzac ». Il s’agissait, après que l’ancien ministre a reconnu, sur son blog, détenir un compte à l’étranger, de mettre au jour le degré de gravité attribué par les Français à cette affaire, le jugement qu’ils portent sur la gestion par l’exécutif ainsi que l’impact projeté sur l’image des différents responsables politiques.

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • La très grande majorité des Français juge que « l’affaire Jérôme Cahuzac », qui a avoué ce mardi détenir un compte à l’étranger, est une affaire grave, dont même plus d’un sur deux une affaire très grave (86%, dont 53% « très grave »). Ce jugement est partagé aussi bien à Gauche qu’à Droite de l’échiquier politique. Invités à s’exprimer spontanément sur cette affaire, nombre de Français mobilisent d’ailleurs les termes « mensonge », « trahison », « honte », « tromperie », voire « dégoût ». L’usage de ce vocabulaire illustre bien la lecture très négative et émotionnelle que l’ensemble de la population fait de cette affaire. Observons que les critiques se focalisent essentiellement sur le déni plus que sur le fond de l’affaire. Relevons également que l’exécutif (François Hollande ou Jean-Marc Ayrault) n’est, spontanément, que très peu mentionné.
  • Près de six Français sur dix estiment que François Hollande et Jean-Marc Ayrault n’ont pas su bien gérer cette affaire, les jugements différant davantage sur cette question en fonction de la sympathie partisane des répondants. Les sympathisants de Gauche estiment en effet majoritairement (66%) que l’exécutif a bien géré l’affaire Jérôme Cahuzac, tandis que les sympathisants de Droite et d’Extrême-Droite apparaissent beaucoup plus critiques (respectivement 85% et 88% estimant que cette affaire a été mal gérée jusqu’ici par le Président et le Premier ministre).
  • Enfin, les trois-quarts des Français indiquent que selon eux, « « l’affaire Jérôme Cahuzac » n’est pas qu’une affaire personnelle et [que cela] a un impact négatif dans la confiance qu’[ils ont] envers les responsables politiques ». Cet impact est mis en avant par tous les Français, mais de manière plus marquée par les sympathisants de Droite (88%) et d’Extrême-Droite (91%) que par les sympathisants de Gauche (59%). /li>

 

En savoir plus :

La note détaillée

L’ensemble des résultats

Share