La conférence de presse de François Hollande du 7 septembre 2015

Etude Harris Interactive pour LCP

Paris, le 9 septembre 2015 – Au lendemain de la conférence de presse semestrielle tenue par le Président de la République ce lundi 7 septembre 2015, Harris Interactive a réalisé pour LCP une enquête auprès d’un échantillon représentatif de la population française. Il s’agissait d’abord d’identifier dans quelle mesure cette intervention présidentielle avait convaincu les personnes qui en avaient entendu parler, que ce soit de façon générale ou sur plusieurs sujets précis abordés au cours de cette conférence de presse. C’était également l’occasion de réaliser une nouvelle mesure des traits d’image du Président de la République, six mois après sa conférence de presse précédente du 5 février 2015.

Que retenir de cette enquête ?

  • Seules 26% des personnes ayant entendu parler de cette conférence de presse ont jugé François Hollande convaincant, soit un score en forte baisse (-10 points) par rapport à la dernière mesure réalisée en février 2015. Rappelons toutefois que cette intervention de février 2015 s’était inscrite dans une conjoncture chargée, un mois à peine après les attaques terroristes à Paris contre Charlie Hebdo et l’hypermarché casher de la Porte de Vincennes. Dans les semaines ayant suivi ces attentats, la confiance des Français à l’égard du chef de l’État avait fortement progressé, atteignant 32% à la fin du mois de février, avant de reculer par la suite tout en restant supérieure aux mesures réalisées au second semestre 20141. Cette tendance en termes de confiance se reflète donc également dans le jugement à l’égard des interventions télévisées du Président de la République.
  • Dans le détail, les sympathisants de Gauche et les électeurs de 1er tour de François Hollande en 2012 se déclarent nettement moins convaincus aujourd’hui qu’ils ne l’étaient en février dernier (entre -17 et -20 points), tandis que les jugements des sympathisants de Droite évoluent de façon moins marquée (-5 points), même s’ils étaient certes plus critiques dès le départ (20% convaincus en février 2015).
  • Au-delà de sa force de conviction globale, le chef de l’État a particulièrement peu convaincu les Français sur des thématiques macro-économiques qui sont perçues de façon récurrente comme des points de faiblesse de l’exécutif : la politique menée pour réduire le chômage (seulement 15% convaincus), pour réduire la dette (15%), pour aider la France à retrouver une croissance économique (19%), avec à chaque fois une baisse sensible par rapport à février dernier. Dans une moindre mesure, seul 22% des personnes exposées à cette conférence de presse se déclarent convaincues quant à la politique fiscale du gouvernement, soit une proportion stable par rapport à la dernière conférence de presse (21%).
  • Qui plus est, les fonctions régaliennes de l’État, sur lesquelles le Président de la République parvenait à convaincre près de quatre personnes sur dix en février, sont désormais perçues de façon plus critique : la lutte contre le terrorisme (36 %, -11 points), l’importance de l’Europe (35%, -7 points), son action au niveau international (33%, -9 points), ou encore ses propositions en matière de sécurité (26%, -15 points).
  • Les principales annonces réalisées par François Hollande à l’occasion de cette conférence de presse rencontrent une réception contrastée de la part des Français. Le chef de l’État a relativement convaincu (43%) sur la mise en ouvre de vols de reconnaissance en Syrie pour que la France puisse y effectuer des frappes aériennes, sur un registre où l’on sait qu’il avait déjà été perçu positivement au moment de l’intervention française au Mali en janvier 20132. Dans une moindre mesure, une personne sur trois (32%) se dit convaincue par sa position sur l’accueil de 24 000 réfugiés par la France. En revanche, moins d’un quart des Français ayant entendu parler de la conférence de presse se dit convaincu par les réductions d’impôts prévues en 2016 (24%), la réforme du code du travail (23%) ou les propositions de François Hollande concernant la COP21 (22%) : sur ces trois sujets, les personnes interrogées ont sans doute du mal à se projeter dans des aboutissements concrets sur ces thématiques.
  • À l’issue de cette conférence de presse, le Président de la République dispose d’une image globalement moins bonne auprès des Français que ce n’était le cas en février 2015, se situant toutefois légèrement au-dessus des mesures réalisées fin 2014. Parmi les principales évolutions, soulignons notamment qu’il se voit désormais moins attribuer des qualités humaines comme l’honnêteté (36%, -8 points), le courage (31%, -8 points) et le dynamisme (16%, -9 points) – même si ce dernier point constituait déjà une faiblesse d’image il y a six mois.

 

En savoir plus :

Share

  • françois hollande
  • LCP
  • sympathisants de Gauche