Intentions de vote Hauts de France – Régionales 2021

Enquête Harris Interactive pour Challenges

Enquête Harris Interactive pour Challenges, réalisée en ligne, du 20 au 24 mai 2021. Échantillon de 1 218 personnes, représentatif de la population de la région Hauts-de-France âgée de 18 ans et plus, comprenant 1 000 personnes inscrites sur les listes électorales dans la région Hauts-de6france. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, département et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

Paris, le 26 mai,

 

A un mois des prochaines élections régionales, Harris Interactive et Challenges réalisent une enquête d’intentions de vote dans la perspective de ces échéances dans la région Hauts-de-France. Dans cette enquête nous avons notamment testé une hypothèse de premier tour basée sur l’offre réelle, ainsi que quatre hypothèses de second tour testant plusieurs configurations différentes (une quadrangulaire, deux configurations de triangulaires et un duel Xavier Bertrand-Sébastien Chenu). Cette étude s’intéresse également à la notoriété de plusieurs personnalités politiques auprès des habitants des Hauts-de-France.

 

Télécharger le rapport

 

Que retenir de cette enquête ?

  • Avec près de 6 habitants de la région sur 10 en ayant une bonne opinion, Xavier Bertrand apparaît comme le candidat le plus reconnu et le plus apprécié, nettement devant les ministres Eric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin (34%). Notons que le Président de la région est bien entendu perçu positivement par les électeurs de droite (92%) mais également par une majorité d’électeurs de gauche (51%) et même par une minorité non négligeable de proches du RN (40%) ainsi que de Français éloignés de la politique (45%). Par ailleurs, Sébastien Chenu suscite une bonne opinion de la part d’environ un quart des inscrits sur les listes électorales de la région et Karima Delli 17%. Ces deux derniers candidats pâtissent néanmoins d’une plus faible notoriété que les premiers, ce qui grève mécaniquement leur niveau d’appréciation.

 

  • On le sait, une bonne opinion ne fait pas l’élection. Cependant dans les Hauts-de-France Xavier Bertrand semble capitaliser sur cette bonne image et parvient à arriver en tête des intentions de vote de premier tour avec 35% des voix (notons qu’il parviendrait à convaincre 83% de ses électeurs de 2015 à lui renouveler leur confiance). Il devancerait ainsi la liste du Rassemblement National (30%) et celle d’union de la gauche et des écologistes conduite par Karima Delli (19%). La liste de la majorité présidentielle franchirait à peine le seuil qualificatif pour le 2nd tour avec 11% des intentions de vote exprimées.

 

  • Quelles que soient les différentes hypothèses testées pour ce second tour, Xavier Bertrand apparaît toujours en mesure d’être réélu. En quadrangulaire, scenario le plus serré, il obtiendrait 37% des voix devançant de 7 points la liste conduite par Sébastien Chenu (30%), la liste de gauche et la liste LREM restant elles aussi à des scores très proches de ceux du premier tour. En cas de non-qualification ou de retrait de la liste de la majorité présidentielle, Xavier Bertrand bénéficierait d’un bon report de ces électeurs (70% de ceux exprimant un vote) lui permettant d’atteindre les 45%, loin devant le RN (31%) et la liste d’union de la gauche (24%). De même, si seule la liste de Karima Delli se retirait, l’ancien ministre de droite obtiendrait 48% (contre 34% pour le RN et 18% pour LREM). Enfin, en cas de duel face à Sébastien Chenu, l’élu de Saint-Quentin serait confortablement réélu à la tête de sa région (59% contre 41%). Rappelons qu’en 2015, alors même qu’il était opposé en duel à Marine Le Pen, il avait déjà emporté la région avec un peu moins de 58% des voix.

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • Challenges
  • hauts de france
  • intentions de vote
  • régionales 2021