Harris Interactive réalise des intentions de vote à la Présidentielle

Et interroge les Français sur les candidats à cette élection dans le cadre de L’Emission Politique de France 2

Enquête réalisée en ligne du 20 au 22 février 2017, avant la conférence de presse de François Bayrou appelant de ses vœux une alliance avec Emmanuel Macron. Échantillon de 5 249 inscrits sur les listes électorales, issus d’un échantillon de 5 730 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e), ainsi que vote au 1er tour de l’élection présidentielle de 2012 pour les intentions et les motivations de vote et la sûreté de choix.

 

Paris, le 23 février 2017 – Harris Interactive a constitué, avec France Télévisions, un panel de citoyens : 2017idées. Les citoyens sont invités à parler de politique, de l’actualité, des enjeux de la campagne… Harris Interactive s’appuie sur ce panel pour réaliser des enquêtes et des sondages pré-électoraux (relatifs à la l’élection présidentielle) dans le cadre de l’Émission Politique présentée par David Pujadas, Léa Salamé et Karim Rissouli, et diffusée sur France 2. Cette semaine, Harris Interactive a interrogé les Français sur leurs intentions de vote à la Présidentielle ainsi que sur les candidats de cette élection.

 

60 jours avant le 1er tour de l’élection présidentielle de 2017, et avant la conférence de presse de François Bayrou le 22 février, France Télévisions a sollicité Harris Interactive afin d’interroger un échantillon représentatif de 5 730 Français à propos de ce scrutin.

 

Que retenir de cette enquête ?

  • 80% des Français inscrits sur les listes électorales indiquent s’intéresser beaucoup ou assez à cette élection, soit un niveau proche, en léger recul par rapport au début du mois de février (81%).

 

  • Dans ce contexte, ont été testées les intentions de vote de 1 er  tour Créditée de 25% des suffrages exprimés, Marine Le Pen arriverait en tête du 1er tour. Emmanuel Macron atteindrait les 20% d’intentions de vote exprimées, désormais devancé par l’ex-Premier ministre François Fillon (21%). Benoît Hamon, quant à lui, obtiendrait un score de 14%, soit 1 point de plus que Jean-Luc Mélenchon (13%).Enfin, Nicolas Dupont-Aignan recueillerait 3% des intentions de vote exprimées, soit un score un peu supérieur à ceux de Yannick Jadot (2%), de Philippe Poutou (1%) et de Nathalie Arthaud (1%). Néanmoins, notons à ce stade une importante volatilité des électorats : seulement 1 électeur sur 2 de Benoît Hamon et d’Emmanuel Macron déclarent, au moment de l’enquête, être « tout à fait sûrs de leur choix », avec néanmoins un début de cristallisation du vote « Hamon » par rapport au début du mois de février (+6 points, à 56%). Cette certitude est certes plus forte mais en recul parmi les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (60%), alors qu’elle reste plus prononcée au sein des électeurs de François Fillon (73%, +3 points en deux semaines) et davantage encore de Marine Le Pen (79%).

Rapport-Harris - Intentions-vote-election presidentielle-France TV (8)

  • Notons également que, parmi les Français exprimant une intention de vote au 1er tour, seuls les sympathisants d’En Marche et du Front National affirment aujourd’hui voter « comme un seul homme » pour leur candidat (Emmanuel Macron pour 87% des premiers, Marine Le Pen pour 98% des seconds). Les sympathisants des autres formations politiques se montrent plus partagés. Au Front de Gauche, si 71% des sympathisants choisissent Jean-Luc Mélenchon, 16% voteraient dès le 1er tour pour Benoît Hamon.Au sein des proches du PS, seuls 49% affirment souhaiter voter pour le candidat désigné par la primaire de la « Belle Alliance Populaire » : si la tentation d’un vote Jean-Luc Mélenchon reste modérée (9%), un tiers (35%) des proches du PS interrogés déclarent envisager de glisser un bulletin « Emmanuel Macron » dans l’urne du 1er tour de la présidentielle. Enfin, le vote en faveur d’Emmanuel Macron tente également 10% des proches des Républicains, bien que 75% choisiraient François Fillon (et 12% Marine Le Pen).

 

 

  • En termes de motivations de vote au 1er tour, les principaux électorats évoquent tous la place centrale qu’occupe le programme de leur candidat dans leur choix, et tout particulièrement les Français ayant opté pour François Fillon (69%) ou pour Jean-Luc Mélenchon (72%).L’honnêteté et la capacité à porter des idées nouvelles apparaissent comme des dimensions prioritaires dans la motivation du vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et Emmanuel Macron, alors que seuls 30% des électeurs de François Fillon évoquent l’honnêteté pour expliquer leur choix.Notons que les électeurs de l’ex-Premier ministre, comme ceux de la Présidente du Front National, citent parmi leurs premières justifications la capacité de leur candidat à réellement accéder à l’Elysée (respectivement 73% et 58%), une dimension stratégique moins évoquée par les électeurs de leurs concurrents. Enfin, dans un contexte où la défiance vis-à-vis des responsables politiques est forte, les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, comme ceux de Marine Le Pen, motivent particulièrement leur choix de vote en raison de la plus grande proximité perçue de leur candidat (respectivement 65% et 62%).
  • Lorsque sont évoquées deux hypothèses de 2nd tour, les Français ne choisissent en aucun cas majoritairement Marine Le Pen, lui privilégiant toujours Emmanuel Macron (60%, contre 40% pour la candidate du Front National) ou François Fillon (57% contre 43%). Dans le détail, ces scores non négligeables de Marine Le Pen, dont le père avait recueilli 17,79% des suffrages exprimés au 2nd tour de l’élection présidentielle de 2002, s’expliquent par les mauvais reports des électeurs de 1er tour sur ses concurrents.Notons également une difficulté à se prononcer de nombreux électeurs.Dans le cas d’un second tour Macron / Le Pen, seuls 42% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon au 1er tour glisseraient un bulletin Emmanuel Macron au 2nd (contre 52% qui n’expriment pas de choix de vote). Le vote pour l’ancien Ministre de l’Économie apparaît plus aisé parmi les électeurs de Benoît Hamon (66%, contre 28% indiquant préférer s’abstenir ou voter blanc/nul). Enfin, les électeurs de François Fillon, dans l’hypothèse de l’absence de leur candidat du 2nd tour, se montrent davantage partagés : 39% opteraient pour Emmanuel Macron, 27% pour Marine Le Pen et 34% n’exprimeraient pas de vote

Rapport-Harris - Intentions-vote-election presidentielle-France TV (16)

  • Dans un contexte politique défavorable à François Fillon, notamment en raison du soupçon portant sur un possible emploi fictif de sa femme, les reports de voix des électeurs de gauche sur l’ancien premier ministre dans l’hypothèse d’un 2nd tour Fillon – Le Pen apparaissent particulièrement faibles : seuls 18% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon choisiraient le député de Paris (71% n’exprimant pas d’intention de vote), tout comme seulement 26% des électeurs de Benoît Hamon (65% n’en expriment pas) et seulement 43% des électeurs d’Emmanuel Macron (46% préférant s’abstenir ou voter blanc/nul).Dans l’une ou l’autre des hypothèses, les électeurs ayant opté pour un candidat de second tour se disent, au moment de l’enquête, sûrs de leur choix à plus de 80%

Rapport-Harris - Intentions-vote-election presidentielle-France TV (18)

 

Harris Interactive réalisera également un sondage exclusif en toute fin de L’Emission Politique qui visera à mettre au jour le regard que portent les Français sur l’invité, Jean-Luc Mélenchon, et le jugement émis sur son intervention télévisée.

Retrouvez ces résultats lors de l’Emission Politique de ce soir sur France 2 à 20h55 et sur le site www.francetvinfo.fr ainsi que sur notre site http://harris-interactive.fr/et nos réseaux sociaux.

 

Pour plus d’informations sur ce dispositif cliquez ICI

En savoir plus

La note détaillée

Le rapport

 

 

Share

  • 2017idées
  • Benoît Hamon
  • David Pujadas
  • élection présidentielle
  • Emmanuel Macron
  • En Marche
  • france 2
  • France Télévisions
  • François Fillon
  • Front de Gauche
  • Front National
  • Jean-Luc Mélenchon
  • Karim Rissouli
  • Léa Salamé
  • Les Républicains
  • l’Emission Politique
  • Marine Le Pen
  • Nathalie Arthaud
  • Nicolas Dupont-Aignan
  • NPA
  • Parti Communiste
  • Parti socialiste
  • Philippe Poutou
  • présidentielle 2017