François Bayrou et l’annonce du nouveau gouvernement d’Édouard Philippe

Sondage flash RMC / Atlantico / Harris Interactive

Enquête réalisée en ligne le 20 juin 2017., soit avant l’annonce par François Bayrou et Marielle de Sarnez de leur sortie du gouvernement d’Édouard Philippe. Échantillon de 1 013 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Quels enseignements retirer de ce sondage réalisé après l’annonce de la démission de Sylvie Goulard du gouvernement et avant l’annonce de celle de François Bayrou et Marielle de Sarnez ?

1.Que les Français, comme les électeurs d’Emmanuel Macron ne regardent pas tous les ministres de la même manière. S’ils souhaitent le maintien au gouvernement d’une figure emblématique de la société civile (Nicolas Hulot), comme celles les plus identifiées venant de la gauche comme de la droite (respectivement Jean-Yves Le Drian et Bruno Le Maire), ils sont plus circonspects concernant notamment François Bayrou et Marielle de Sarnez. 32% des Français, 41% des électeurs de premier tour d’Emmanuel Macron souhaitent que le président du Modem soit maintenu à son poste. Un quart des Français, un tiers des électeurs du Président répondent de la sorte lorsqu’il est question de la nouvelle députée de Paris.

2.Dans la même veine, 35% des Français considèrent que la présence de François Bayrou dans le prochain gouvernement serait un atout pour Emmanuel Macron (40% des électeurs du Président au premier tour de la présidentielle).

3.In fine, avant l’annonce de sa démission, 64% des Français considéraient que si François Bayrou était resté au gouvernement, il aurait été préférable qu’il occupe un ministère autre que celui de la Justice.

Le rapport

Share

  • Atlantico
  • Bruno Le Maire
  • Emmanuel Macron
  • François Bayrou
  • gouvernement
  • Jean-Yves le Drian
  • Marielle De Sarnez
  • remaniement
  • RMC