Enquête d’opinion dans le cadre de la conférence sociale

Etude Harris Interactive pour la Maison des Potes et le Magazine Pote à Pote

Paris, le 7 juillet 2014 – A la demande de la « Maison des Potes » et du Magazine « Pote à Pote », Harris interactive a interrogé un échantillon représentatif de Français âgés de 18 ans et plus sur leur perception de différentes mesures envisagées pour lutter contre les discriminations envers les lycéens dans l’accès aux stages en entreprise.

Que retenir de cette enquête ?

  • Pour lutter contre les discriminations envers les lycéens en ce qui concerne l’accès à des stages en entreprise, les Français se déclarent majoritairement favorables à différentes mesures contraignantes à l’égard des structures existantes, qu’il s’agisse des établissements scolaires ou des entreprises.
  • Plus précisément, les Français privilégient les initiatives visant à renforcer le rôle des établissements scolaires dans la recherche de stages, avant celles liées à la formation des employeurs et aux rémunérations des « tuteurs de stage ». En effet, plus de huit Français sur dix se déclarent favorables à « imposer aux établissements scolaires de trouver des stages pour leurs élèves » (82%, dont 40% de « tout à fait favorable »). Environ sept sur dix indiquent être favorables à « rendre obligatoire des formations pour apprendre aux employeurs à recruter sans discrimination » (74%) et à rémunérer les « tuteurs de stage » (72%).
  • L’ensemble de ces initiatives recueille une opinion comparable selon que les personnes interrogées soient nées de deux parents français ou d’au moins un parent étranger. Notons toutefois que les Français ayant au moins un parent étranger affichent une sensibilité plus grande à l’égard des formations destinées aux employeurs (79% de « favorables ») que ceux dont les deux parents sont français (73%).
  • Les sympathisants de Gauche indiquent être particulièrement favorables à ces dispositifs de lutte contre les discriminations, alors que les sympathisants de Droite et du FN adoptent une position plus réservée. Cette distinction selon la proximité politique est particulièrement visible concernant la formation des employeurs, avec une différence de 20 points d’opinions favorables entre les sympathisants de Gauche (84%), d’une part, et les sympathisants de Droite (65%) et du FN (64%) d’autre part.

En savoir plus :

Share