Élections Municipales 2020

Enquête Harris Interactive pour LCI

Enquête réalisée en ligne du 18 au 22 juin 2020. Échantillon de 997 personnes inscrites sur les listes électorales à Paris, issu d’un échantillon de 1194 personnes représentatif de la population parisienne âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : Sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, arrondissement de l’interviewé(e) et vote aux élections précédentes pour les intentions de vote.

 

Harris Interactive a réalisé avec l’Agence Epoka un sondage d’intentions de vote dans le cadre du second tour des élections municipales à Paris auprès des parisiens inscrits sur les listes électorales. Ce sondage a été réalisé d’après l’offre réelle disponible pour chaque arrondissement (à l’exclusion du 7ème arrondissement pour lequel Rachida Dati a été élue dès le 1er tour) et agrégée pour donner le rapport de force au niveau de la ville entière (hors 7ème arrondissement).

 

Télécharger le rapport

 

A une semaine du deuxième tour des élections municipales, l’enquête Harris Interactive x Epoka pour LCI montre une situation plutôt favorable pour l’équipe municipale sortante

 

  • Les listes conduites par Anne Hidalgo sont créditées de 45% d’intentions de vote, contre 35% pour celles de Rachida Dati et 17% pour celles soutenues par Agnès Buzyn ; Les autres listes se présentant au second tour (celles de Danielle Simonnet, Cédric Villani et Catherine Lécuyer) recueillent dans leur ensemble les 3% d’intentions de vote restant. Rappelons qu’au premier tour les listes soutenues par la maire sortante avaient recueilli 29,33% des voix, contre 22,72% pour les listes LR ainsi que 17,26% pour les listes LREM ;

 

  • Dans le détail, les listes « Paris en Commun » bénéficient de très bons reports des électeurs des listes Belliard (76%) et Villani (43%) ; de leur côté les listes « Engagés pour changer Paris » parviennent à maintenir leur électorat de premier tour et semblent mobiliser des électeurs abstentionnistes de premier tour. Nous aurions pu nous attendre à ce qu’une partie de l’électorat d’Agnès Buzyn bascule vers les listes soutenues par Rachida Dati. Ces évolutions ne semblent que marginales. Ou plus précisément, les déperditions de l’électorat de l’ancienne ministre de la Santé se répartissent quasiment à parts égales à Gauche et à Droite ;

 

  • Observons également que la bonne opinion à l’égard d’Agnès Buzyn baisse très nettement depuis l’avant premier tour (30%, soit 18 points de moins depuis l’avant premier tour) ; de son côté, celle d’Anne Hidalgo se maintient (45%, =) et celle de Rachida Dati régresse (39%, -5) ;

 

  • Au final, Anne Hidalgo et Rachida Dati sont « au coude à coude » quant à leur capacité à être une bonne maire, avec un léger avantage pour la maire sortante (49%) face à son adversaire (46%). Agnès Buzyn, qui était jugée celle la plus susceptible de faire un bon maire il y a 3 mois, voit le jugement à son égard très nettement baisser (16 points de moins).

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • LCI
  • municipales 2020