Baromètre d’intentions de vote aux élections européennes 2024 – Vague 2

Enquête Toluna Harris Interactive pour Challenges, M6 et RTL

Enquête réalisée en ligne du 15 au 18 mars 2024. Échantillon de 2 382 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2 124 personnes inscrites sur les listes électorales françaises. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

Paris, le 20 mars,

Toluna Harris Interactive s’associe avec Challenges, M6 et RTL dans la perspective des élections européennes 2024 et dévoilent les premiers résultats d’un baromètre d’intentions de vote qui sera actualisé chaque semaine, puis chaque jour jusqu’au scrutin du 9 juin.

 

En voici les principaux enseignements :

 

À 3 mois du scrutin et à l’issue du premier débat entre la plupart des candidats, le Rassemblement National apparait largement en tête des intentions de vote exprimées (30%), devant une liste Renaissance, MoDem et Horizons menée par Valérie Hayer (18%). La liste du Parti socialiste et de Place Publique menée par Raphaël Glucksmann arriverait en 3ème position (13%), devant celle de la France insoumise (8%), des Républicains et des Ecologistes (à égalité à 7%), ainsi que la liste Reconquête (6%).

 

La liste du Rassemblement National bénéficie d’un très bon report de la part des électeurs de Marine Le Pen au premier tour de l’élection présidentielle 2022 (84%) ainsi que d’apports conséquents de la part des anciens électeurs d’Éric Zemmour (36%) et dans une moindre mesure de Valérie Pécresse (17%). À l’inverse, et alors que Valérie Hayer a été désignée comme tête de liste très récemment, moins des deux tiers des électeurs d’Emmanuel Macron en 2022 indiquent qu’ils voteraient à nouveau pour la liste de la majorité présidentielle (62%), alors que 20% opteraient désormais pour une liste de gauche, et notamment celle conduite par Raphaël Glucksmann. Cette dernière bénéficierait également de bons reports des anciens électeurs de Jean-Luc-Mélenchon (29%) et Yannick Jadot (21%) en 2022.

 

De manière générale, un peu moins de la moitié des Français exprimant une intention de vote qualifient leur choix comme étant un vote « d’adhésion » (46%). Notons qu’il s’agit du premier motif partagé par tous les électorats, y compris celui du RN (46%, même si 19% le qualifient de vote de protestation). Le vote « utile » (29% dans l’ensemble) atteint son maximum parmi les électeurs de la liste de la majorité présidentielle (35%).

 

À l’heure actuelle le pouvoir d’achat apparaît comme le principal thème qui, à ce jour, comptera le plus dans le choix de vote des Français (52%), devant l’immigration (39%) et la santé (33%). Ces chiffres d’ensemble masquent néanmoins des réalistes diverses en fonction des électorats : dans le détail, le pouvoir d’achat constitue la principale motivation de vote des électorats LFI, PS-PP et LR, alors que Français optant pour les listes RN et Reconquête mentionnent avant tout la question de l’immigration, que les électeurs écologistes évoquent la l’environnement et ceux donnant leur vote à la liste de la majorité mentionnent avant tout le contexte de guerre en Ukraine.

 

Télécharger le rapport complet

Share

  • Challenges
  • élections européennes
  • européennes 2024
  • intentions de vote
  • m6
  • rtl