Baromètre d’intentions de vote pour l’élection présidentielle de 2022 – Vague 35

Enquête Harris Interactive pour Challenges

Enquête réalisée en ligne du 25 au 28 février 2022. Échantillon de 2 311 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2 008 personnes inscrites sur les listes électorales. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

Paris, le 28 février,

 

Télécharger le rapport

 

 

Que retenir de cette nouvelle vague d’enquête ?

 

  • Cette enquête a été réalisée après la déclaration de guerre et l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Si ce contexte international ne pourra être considéré comme le seul structurant de l’élection à venir, il s’invite néanmoins fortement dans la campagne : dans une enquête réalisée ce dimanche par Harris Interactive pour RTL et M6, 65%1 des électeurs estiment que la guerre jouera un rôle important dans leurs intentions de vote. Quelles sont donc les conséquences sur le scrutin à venir ?

 

  • Emmanuel Macron dont la gestion de la crise est jusqu’ici plutôt saluée, voit les intentions de vote en sa faveur nettement progresser. Le Président de la République arriverait largement en tête du 1er tour et recueillerait désormais 27% des intentions de vote exprimées (+3 points en une semaine).  Cette progression se fait principalement au détriment de Valérie Pécresse qui retrouve son niveau d’avant Congrès des Républicains (11%, -2,5). A sa droite, Marine Le Pen conforte sa deuxième place (18%), en hausse de 1 point en une semaine, et Éric Zemmour obtient 15% d’intentions de vote, soit une petite érosion de 0,5 points. A gauche, Jean-Luc Mélenchon poursuit sa progression et atteint désormais 12,5% (+0,5, et même +2,5 points depuis le début du mois). Il dépasse donc désormais la candidate des LR. Parmi les autres candidats de gauche, Yannick Jadot se maintient à 5% d’intentions de vote (stable), devant Fabien Roussel (3,5%, -0,5), Anne Hidalgo (2%, stable) et Christiane Taubira (1,5%, -1).

 

  • Comme lors des précédentes vagues d’enquête, nous avons testé plusieurs hypothèses de 2nd tour : dans le cas d’un duel identique au 2nd tour de l’élection présidentielle de 2017, le Président sortant l’emporterait avec 55% des voix contre 45% pour Marine Le Pen (soit un écart contenu dans la fourchette de ce que nous mesurons depuis le lancement de ce baromètre). Opposé à Valérie Pécresse, l’actuel locataire de l’Elysée obtiendrait 61% des intentions de vote contre 39% pour la Présidente de la région Île-de-France (soit un recul de 4 points en une semaine pour cette dernière). Dans le cas d’un duel entre le Président de la République et Éric Zemmour, Emmanuel Macron l’emporterait toujours avec une marge plus importante que face à ses autres concurrents potentiels, avec 63% des voix contre 37%. Il serait réélu avec le même écart s’il était opposé à Jean-Luc Mélenchon.

 

  • En termes de pronostic, une majorité de Français (57%, +4) estiment qu’Emmanuel Macron sera réélu pour un second mandat. Sur ce point la perspective d’une victoire du Président de la République semble plus nette semaine après semaine et d’autant plus après les événements de la semaine dernière (+8 points en un mois).

 

  • Cette semaine, l’enquête interrogeait également les Français sur plusieurs propositions d’ordre économique portées notamment par Jean-Luc Mélenchon. Notons que les Français accueillent très favorablement certaines des propositions du leader de la France Insoumise, en particulier l’interdiction des licenciements économiques aux entreprises qui perçoivent des aides de l’Etat (84%), et à celles qui versent des dividendes à leurs actionnaires (81%) ou encore l’augmentation du SMIC à 1400€ nets (82%). C’est évidemment également le cas de ses propres électeurs.

 

  • Enfin, cette enquête interrogeait également les Français sur les différentes formations politiques et leur capacité à gouverner la France. Plus de la moitié des Français considèrent notamment que La République en Marche (52%) et Les Républicains (50%) sont capables de gouverner la France. Ils ont plus de doutes en ce qui concerne le Rassemblement National (38%), le Parti socialiste (32%) ou Reconquête !, la formation d’Éric Zemmour (30%).

 

1 Enquête réalisée par Harris Interactive pour M6 et RTL en ligne le 27 février 2022. Échantillon de 1 161 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Share

  • Challenges
  • élections
  • intentions de vote
  • président
  • présidentielle 2022