Baromètre d’intentions de vote pour l’élection présidentielle de 2022 – Vague 32

Enquête Harris Interactive pour Challenges

Enquête réalisée en ligne du 4 au 7 février 2022. Échantillon de 2 421 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2 023 personnes inscrites sur les listes électorales. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

Paris, le 9 février,

 

Télécharger le rapport

 

Que retenir de cette nouvelle vague d’enquête ?

  • Emmanuel Macron, qui n’est pas encore officiellement candidat à sa réélection, arriverait toujours en tête du 1er tour avec près d’1/4 des intentions de vote exprimées (24%, stable). Après un premier week-end marqué par les meetings successifs de Marine Le Pen et Eric Zemmour, l’ancien chroniqueur progresse d’un demi-point (14,5%), encore devancé (de peu) par Valérie Pécresse (15%, stable), alors que la candidate RN (17%, stable) se trouve toujours à portée.

 

  • A gauche, Jean-Luc Mélenchon est toujours le candidat le mieux placé, bien qu’en léger retrait cette semaine (10%, -1, soit un niveau peu ou prou inchangé depuis l’automne). Une semaine après le vote de la « Primaire Populaire » les positions sont toujours stables à gauche : Yannick Jadot (6%) et Christiane Taubira (5%) ne voient pas d’évolutions des intentions de vote à leur égard, tandis que Anne Hidalgo (3%, +1) et Fabien Roussel (3%, +1) bénéficient d’une légère progression en leur faveur, sans pour autant venir bouleverser les hiérarchies de ce côté de l’échiquier politique.

 

  • Comme les semaines précédentes nous avons testé plusieurs hypothèses de second tour.
    • Dans le cas d’un duel similaire au 2nd tour de l’élection présidentielle 2017, le Président sortant l’emporterait avec 56% des voix contre 44% pour Marine Le Pen (un écart semblable à celui mesuré depuis les premières mesures de ce baromètre).
    • Si Valérie Pécresse apparaît toujours comme la principale adversaire au 2nd tour pour le Président de la République, Emmanuel Macron l’emporterait avec 55% contre 45% pour la présidente de la région Ile-de-France , soit un écart légèrement plus élevé que la semaine passée.
    • Enfin dans le cas d’un duel entre le Président de la République et Éric Zemmour, Emmanuel Macron l’emporterait avec une marge plus importante que face à ses autres concurrentes potentielles, avec 63% des voix contre 37%.

 

  • En termes de pronostic, le verdict est toujours très clair : plus d’1 Français sur 2 inscrits sur les listes électorales (52%, +2) estiment qu’Emmanuel Macron sera réélu pour un second mandat, devant Marine Le Pen (12%) et Valérie Pécresse (11%). Sans refléter leurs aspirations propres, cet indicateur permet de quantifier la manière dont les électeurs vivent la campagne et l’espoir qu’ils mettent dans la victoire du candidat qu’ils soutiennent. A gauche, ce dernier est mince tant une réélection de l’actuel locataire de l’Elysée semble acquise parmi les électeurs des candidats de la social-écologie.

 

  • Cette enquête interrogeait également les Français sur leur perception de Marine Le Pen. Une majorité de Français attribuent ainsi à la candidate du RN certains qualificatifs positifs : « déterminée » (71%), « courageuse » (63%) ou encore « sachant faire preuve d’autorité » (62%) et « dynamique » (61%), dans des proportions un peu plus élevées que lors de la précédente mesure réalisée en décembre. Cependant, et comme lors de cette précédente enquête, la candidate RN est également perçue comme « autoritaire » (66%) et « d’extrême-droite » (67%). On note par ailleurs qu’1 Français sur 2 considère que la candidate RN est « raciste », tandis qu’une minorité de Français estiment qu’elle est « rassurante » (37%), qu’elle « représenterait bien la France à l’étranger » (37%) ou encore qu’elle ferait « une bonne Présidente de la République potentielle » (39%). Alors que Marine Le Pen et Eric Zemmour ont organisé 2 meetings en quasi simultané à Reims et à Lille ce week-end, on note que les électeurs d’Eric Zemmour sont toujours une nette majorité à trouver des qualités à Marine Le Pen, notamment sa détermination (82%), son courage (82%) et son dynamisme (79%), à des niveaux similaires à ceux mesurés lors de la précédente enquête. Une majorité d’entre eux considère également que Marine Le Pen « comprend bien les préoccupations des Français » (78%, -8) , qu’elle « a de bonnes idées pour la France » (76%, -6), quand 2/3 estiment qu’elle « ferait une bonne Présidente de la République potentielle » (64%, -4).

 

  • Enfin cette enquête interrogeait également les Français sur la question de la participation d’Emmanuel Macron à des débats télévisés avec les autres candidats, ce qui n’a, rappelons-le, jamais été le cas avec les Présidents sortants de la Vème République candidats à leur réélection. Près de 8 Français sur 10 (78%) estiment que le Président de la République devrait participer à des débats télévisés, dont près de la moitié (47%) estiment qu’Emmanuel Macron devrait participer à des débats télévisés avec tous les candidats, contre 3 Français sur 10 (31%) qu’il devrait participer à des débats télévisés avec certains « principaux » candidats uniquement, et 1 Français sur 5 (21%) qu’il ne devrait participer à aucun débat télévisé. Il est à noter que 3/4 des sympathisants Ensemble Citoyens ! (76%) se montrent également en faveur de débats télévisés avec Emmanuel Macron, dont 1/3 (34%) souhaiteraient le voir débattre avec tous les autres candidats au 1er tour.

 

Télécharger le rapport

 

 

Share

  • Challenges
  • élection
  • intentions de vote
  • président
  • présidentielle 2022