Baromètre d’intentions de vote pour l’élection présidentielle de 2022 – Vague 29

Enquête Harris Interactive pour Challenges

Enquête réalisée en ligne du 14 au 17 janvier 2022. Échantillon de 2599 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2131 personnes inscrites sur les listes électorales. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

Paris, le 19 janvier,

 

Télécharger le rapport

 

Que retenir de cette nouvelle vague d’enquête ?

  • Emmanuel Macron arriverait toujours en tête du 1er tour, avec 26% (+1) des intentions de vote exprimées. Marine Le Pen bénéficie cette semaine d’une progression d’1 point (17%) et devance légèrement Valérie Pécresse qui obtiendrait elle 16% d’intentions de vote. Éric Zemmour enregistre une nouvelle baisse des intentions de vote en sa faveur et recueillerait pour l’heure 14% (-1) des intentions de vote.

 

  • A gauche, nous avons testé cette semaine deux hypothèses : l’une avec la présence de Christiane Taubira, l’une sans. Dans le cas d’une candidature de l’ancienne Garde des Sceaux, qui viendrait s’ajouter aux candidatures déjà annoncées à gauche, Christiane Taubira recueillerait 4% des intentions de vote exprimées, se plaçant juste devant Anne Hidalgo (3%). L’ancienne députée bénéficie notamment de la fluidité dans les transfert de voix entre les candidats de gauche. Christiane Taubira bénéficie notamment de 17% des intentions de vote de la part des électeurs de Benoit Hamon lors de l’élection présidentielle de 2017, mais aussi de 8% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon il y a 5 ans. Cette configuration conduirait à une situation toujours aussi divisée à gauche, Anne Hidalgo recueillant 3% des intentions de vote exprimées, les deux femmes étant toujours devancées par Jean-Luc Mélenchon, qui reste le candidat recueillant le plus d’intentions de vote à gauche (10%), devant Yannick Jadot (6%).

 

  • Notons que dans l’hypothèse où Christiane Taubira ne se présentait finalement pas, la situation est stable : Jean-Luc Mélenchon recueillerait 11% des intentions de vote exprimées, devançant Yannick Jadot (7%, stable), Anne Hidalgo (3%, -1), Fabien Roussel (2%, stable) et Arnaud Montebourg (1%, stable).

 

  • Comme les semaines précédentes nous avons testé plusieurs hypothèses de second tour.
    • Dans le cas d’un duel similaire au 2nd tour de l’élection présidentielle 2017, le Président sortant l’emporterait avec 55% des voix contre 45% pour Marine Le Pen (stable).
    • Si Valérie Pécresse apparaît toujours comme la principale adversaire au 2nd tour pour le Président de la République, Emmanuel Macron l’emporterait avec un écart un peu plus élevé que celui mesuré lors des dernières semaines (54% vs 46%).
    • Enfin dans le cas d’un duel entre le Président de la République et Éric Zemmour, Emmanuel Macron l’emporterait avec une marge plus importante également, avec 63% des voix contre 37%.

 

  • Cette enquête s’intéressait également aux personnalités politiques jugées crédibles par les Français pour mener une bonne politique européenne. Plus d’1 Français sur 2 estime qu’Emmanuel Macron est crédible à ce sujet (54%), ce qui en fait la personnalité disposant du plus fort crédit sur ce sujet aux yeux des Français, devançant Valérie Pécresse (45%) et Marine Le Pen (36%). Moins d’1/4 des Français estiment que les autres candidats à l’élection présidentielle sont crédibles en matière européenne, y compris l’actuel député européen Yannick Jadot (24%) et Jean-Luc Mélenchon (24%,). Dans le détail, notons que le Président de la République bénéficie sur ce point du regard positif d’une majorité des proches de Ensemble Citoyens ! mais aussi plus de 6 Français sur 10 proches d’une formation politique de gauche ou des Républicains. Valérie Pécresse est perçue positivement par les sympathisants de sa formation politique (83%) mais bénéficie aussi d’un bon niveau de crédibilité de la part des sympathisants Ensemble Citoyens ! (56%).

 

  • Cette enquête abordait par ailleurs le rôle joué par l’Union européenne en matière économique, donnant des résultats très contrastés : 1/3 des Français estime que l’Union européenne a tendance à protéger la France en matière économique, 1/3 que l’Union européenne a tendance à l’affaiblir et un dernier tiers que cela n’a pas d’effet. Bien entendu ces résultats sont fortement teintés par la proximité politique des répondants, les sympathisants Ensemble Citoyens ! et les sympathisants de gauche estimant dans l’ensemble plutôt que l’Union européenne protège la France en matière économique, tandis que les proches de l’extrême droite y voient un affaiblissement de l’économie française.

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • Challenges
  • intentions de vote
  • politique
  • président
  • présidentielle 2022