Baromètre d’intentions de vote pour l’élection présidentielle de 2022 – Vague 28

Enquête Harris Interactive pour Challenges

Enquête réalisée en ligne du 7 au 10 janvier 2022. Échantillon de 2600 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2124 personnes inscrites sur les listes électorales. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

Paris, le 12 janvier,

 

Télécharger le rapport

 

Que retenir de cette nouvelle vague d’enquête ?

  • Emmanuel Macron continue de bénéficier d’un quart des intentions de vote exprimées (25%, +1). Malgré ses déclarations la semaine dernière sur les Français non vaccinés, le Président de la République arrive ainsi toujours assez nettement en tête du 1er tour. Comme nous l’avons vu dans une enquête réalisée après son interview dans Le Parisien, les Français reprochent moins au Président sa position sur le fond (60% se disant en accord avec la politique consistant à faire peser la contrainte sur les non-vaccinés) que sur la forme (60% estimant qu’Emmanuel Macron a eu tort de s’exprimer ainsi), et cela ne semble donc pas, à chaud, avoir un impact sur  les intentions de vote en sa faveur. Valérie Pécresse obtient quant à elle toujours 16% d’intentions de vote. Sa référence au « Kärcher » sarkozyste ne lui permet pas, aujourd’hui, d’élargir son socle parmi les électeurs fillonistes dont seulement 53% la choisissent (contre 24% lui préférant Éric Zemmour et 15% Emmanuel Macron). Toujours au coude à coude à la 2ème place avec la présidente de la région Île-de-France, Marine Le Pen se stabilise également à 16% d’intentions de vote. Éric Zemmour ne retrouve plus la dynamique positive qui le portait en novembre et décembre, mais recueille toujours à l’heure actuelle 15% des intentions de vote (soit un recul d’1 point en une semaine).

 

  • A gauche, la situation est stable : Jean-Luc Mélenchon est toujours le candidat recueillant le plus d’intentions de vote à gauche avec 11% (+1, annulant ainsi la baisse d’1 point mesurée lors de la précédente vague d’enquête), devant Yannick Jadot (7%, stable), Anne Hidalgo (4%, stable), Fabien Roussel (2%, -1) et Arnaud Montebourg (1%, stable). Le refus des deux premiers de participer à une primaire de la gauche ne semble pour le moment ne pas leur nuire en termes d’intentions de vote. Tout comme la main tendue de la maire de Paris et de l’ancien ministre de l’économie ne se transforme pas en dynamique en leur faveur.

 

  • Comme les semaines précédentes nous avons testé plusieurs hypothèses de second tour.
    • Valérie Pécresse apparaît toujours comme la principale adversaire au 2nd tour pour le Président de la République, mais Emmanuel Macron l’emporterait toujours avec un écart certes faible (52% vs 48%).
    • Dans le cas d’un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, le Président sortant l’emporterait de façon plus large avec 55% des voix contre 45% pour Marine Le Pen (toujours dans la même fourchette que ce que nous mesurons depuis le début de ce baromètre).
    • Enfin dans le cas d’un duel entre le Président de la République et Éric Zemmour, Emmanuel Macron l’emporterait avec une marge plus importante, avec 61% des voix contre 39%.

 

  • Cette enquête s’intéressait également aux personnalités politiques jugées crédibles par les Français pour gérer la crise sanitaire actuelle. 1 Français sur 2 (49%) estime ainsi que le Président de la République l’est le plus à ce sujet, devançant ainsi Valérie Pécresse (44%) et Marine Le Pen (35%). Moins d’1/4 des Français estiment en revanche crédibles les autres candidats. Notons que le Président de la République bénéficie du regard très positif des sympathisants Ensemble Citoyens ! (90%), mais également d’une majorité des sympathisants PS (65%), EELV (58%) et LR (54%), et ce alors que les débats à l’Assemblée Nationale la semaine dernière ont été pour le moins houleux concernant l’instauration du pass vaccinal. Par ailleurs Valérie Pécresse, qui a appelé sa famille politique à soutenir ce projet de pass vaccinal, est perçue majoritairement comme étant crédible de la part des sympathisants de sa formation politique (79%) mais bénéficie aussi d’un bon niveau de crédibilité de la part des sympathisants Ensemble Citoyens ! (52%).

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • Challenges
  • élection présidentielle
  • intentions de vote
  • président
  • présidentielle 2022