Baromètre d’intentions de vote pour l’élection présidentielle de 2022 – Vague 19

Enquête Harris Interactive pour Challenges

Enquête réalisée en ligne du  22 au 25 octobre 2021. Échantillon de 2497 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2060 personnes inscrites sur les listes électorales. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

Paris, le 27 octobre,

 

Télécharger le rapport

 

 

Que retenir de cette nouvelle vague d’enquête ?

  • Cette semaine pas de grands changements dans les intentions de vote. Emmanuel Macron arrive toujours en tête au 1er tour (23-25%) devant Eric Zemmour (17-18%) et Marine Le Pen (16%), tous stables.

 

  • De la même façon les intentions de vote en faveur des 3 principaux candidats à la primaire de la droite n’évoluent pas cette semaine: Xavier Bertrand recueillerait 14% d’intentions de vote, Valérie Pécresse 10% et Michel Barnier 8%.

 

  • A gauche, la dynamique est sensiblement la même. Jean-Luc Mélenchon recueille 10% d’intentions de vote, devant Yannick Jadot (8% à 9% selon les configurations) et Anne Hidalgo (entre 5% et 6%, +1) qui connait un léger regain cette semaine probablement suite à son meeting de Lille.

 

  • Comme les semaines précédentes nous avons testé plusieurs hypothèses de second tour. Dans chacune des configurations, le Président de la République l’emporterait et accentue très légèrement son avance au 2nd tour dans plusieurs configurations.

    Dans le cas d’un duel entre le Président de la République et Eric Zemmour, Emmanuel Macron l’emporterait avec 58% des voix contre 42% pour le chroniqueur
    , un écart légèrement plus en faveur du Président depuis le début du mois (+3 points depuis la 1ère mesure de ce duel).Dans le cas d’un duel similaire au second tour de 2017, Emmanuel Macron l’emporterait avec 55% contre 45% pour Marine Le Pen.Si Xavier Bertrand se qualifiait pour le second tour, le président des Hauts-de-France s’inclinerait également face à Emmanuel Macon (54% contre 46%), tandis que Valérie Pécresse serait également battue (58% contre 42%)Enfin Jean-Luc Mélenchon, s’il se qualifiait pour le 2nd tour, s’inclinerait lui aussi face à Emmanuel Macron (62% contre 38%).

 

  • Cette enquête abordait également les représentations que les Français ont d’Eric Zemmour. Parmi plusieurs qualificatifs testés, le chroniqueur est avant tout perçu comme déterminé (68%), autoritaire (66%), d’extrême-droite (64%), mais également raciste (58%). Moins d’un tiers des Français lui attribuent en revanche les qualificatifs respectueux (36%), sympathique (35%), rassurant (33%) et plus encore qu’il ferait un bon Président de la République (33%) et représenterait bien la France à l’étranger (32%). Ces représentations s’avèrent bien entendu très teintées par la famille politique à laquelle s’identifient les répondants, les sympathisants de gauche et ceux de LREM lui attribuant de manière quasiment unanime des qualificatifs négatifs. Notons que moins de la moitié des sympathisants LR attribuent au chroniqueur les qualificatifs de respectueux, sympathique, ferait un bon Président de la République, rassurant ou encore représenterait bien la France à l’étranger. Notons également que si la quasi-totalité des électeurs d’Eric Zemmour lui reconnaissent les différentes qualités testées, environ la moitié des électeurs de Marine le Pen partagent également ces opinions. Relevons que 38% des électeurs déclarés d’Éric Zemmour le jugent d’extrême-droite et 17% raciste.

 

  • Plus précisément, le chroniqueur est très majoritairement identifié à un discours anti-immigration (81%) et provocateur (78%), mais aussi sachant bien faire parler de ses idées dans les médias (73%). On relève par ailleurs que 6 Français sur 10 considèrent qu’Eric Zemmour est indépendant des partis politiques (62%) et qu’il est une personnalité antisystème (60%). En revanche, en matière économique, moins de la moitié des Français estiment qu’Eric Zemmour a un projet économique libéral (45%) contre 6 Français sur 10 estimant que son projet économique est protectionniste notamment en ce qui concerne des barrières douanières (61%).

 

Télécharger le rapport

Share

  • Challenges
  • élections
  • intention de vote
  • politique
  • présidentielle 2022