Baromètre d’intentions de vote et du candidat jugé le plus marquant de la semaine dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle – Vague 3 Sondage Harris Interactive pour VSD

Baromètre d’intentions de vote et du candidat jugé le plus marquant de la semaine dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle – Vague 3

Sondage Harris Interactive pour VSD

Enquête réalisée en ligne du 1er au 5 mars 2012. Echantillon de 975 individus inscrits sur les listes électorales issus d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région de l’interviewé(e) et, pour les intentions de vote, vote à l’élection présidentielle de 2007.

Paris, le 6 mars 2012 – A la demande de VSD, Harris Interactive a réalisé la troisième vague d’un baromètre mis en place dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle de 2012 : ce baromètre a pour objectif de suivre l’intérêt mesuré pour la campagne, les intentions de vote au premier tour et au second tour ainsi que de déterminer les candidats jugés les plus marquants à différents moments clés de la campagne. Le rythme de ce baromètre épousera la dynamique de la campagne : après une enquête en janvier puis en février, et cette première vague de mars, suivront deux autres enquêtes en mars, et une par semaine par la suite jusqu’au second tour de l’élection présidentielle.

 

Alors que le Président de la République, Nicolas Sarkozy, est désormais candidat déclaré à sa propre succession, et à l’issue d’une séquence à l’actualité politique chargée – annonce de propositions éducatives de Nicolas Sarkozy, fiscales de François Hollande, ou encore la confrontation télévisée entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon –, que retenir de cette troisième vague d’enquête ?

 

Cette enquête fait apparaître que :

 

  • A moins de cinquante jours du premier tour, près de huit Français sur dix (78%) indiquent être intéressés par la campagne pour l’élection présidentielle française, dont 33% très intéressés. L’intérêt pour la campagne semble donc rester stable depuis le mois dernier.
  • Comme au cours des deux vagues précédentes, Marine Le Pen (17%) est désignée comme une des personnalités marquantes de la semaine, au même niveau que Nicolas Sarkozy (à égalité, 17%), et devant François Hollande (15%). Cette vague d’enquête confirme la polarisation progressive de la campagne autour des candidats représentants les deux principales formations politiques, Nicolas Sarkozy pour l’UMP et François Hollande pour le Parti socialiste. Si la semaine du Président de la République semble avoir été marquée par sa visite mouvementée à Bayonne, et ses propositions sur l’éducation nationale, François Hollande a marqué les Français par sa proposition de créer une nouvelle tranche d’impôt sur le revenu, à 75% au-delà du million d’euros annuel. Marine Le Pen bénéficie également d’une présence perçue comme forte, marquée par son passage sur le plateau de l’émission « Des paroles et des actes », où elle a refusé de débattre avec Jean-Luc Mélenchon.
  • Au premier tour, François Hollande arrive en première position avec 27% des intentions de vote, devant Nicolas Sarkozy (25%) – l’écart se réduisant de deux points par rapport à février dernier – et Marine Le Pen (18% ; soit deux points de moins).Les intentions de vote obtenues par François Bayrou sont stables depuis février 2012, puis qu’il recueille aujourd’hui 13% des suffrages. Notons également que Jean-Luc Mélenchon obtient 9% des intentions de vote exprimées (+1 point).

graph_VSD_06032012

 

En savoir plus :

Share