Baromètre d’intentions de vote et du candidat jugé le plus marquant de la semaine dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle – Vague 2 Sondage Harris Interactive pour VSD

Baromètre d’intentions de vote et du candidat jugé le plus marquant de la semaine dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle – Vague 2

Sondage Harris Interactive pour VSD

Enquête réalisée en ligne du 9 au 13 février 2012. Echantillon de 954 individus inscrits sur les listes électorales issus d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région de l’interviewé(e) et, pour les intentions de vote, vote à l’élection présidentielle de 2007.

Paris, le 15 février 2012 – A la demande de VSD, Harris Interactive a réalisé la deuxième vague d’un baromètre mis en place dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle de 2012 : ce baromètre a pour objectif de suivre l’intérêt mesuré pour la campagne, les intentions de vote au premier tour et au second tour ainsi que de déterminer les candidats jugés les plus marquants à différents moments clés de la campagne. Le rythme de ce baromètre épousera la dynamique de la campagne : après une enquête initiale en janvier et cette deuxième vague de février, suivront trois enquêtes en mars, et une par semaine par la suite jusqu’au second tour de l’élection présidentielle.

 

Peu après le désistement de Jean-Pierre Chevènement, et dans le contexte d’une annonce présentée dans les médias comme étant imminente de la candidature officielle de Nicolas Sarkozy à sa réélection en tant que Président de la République, que retenir de cette deuxième vague d’enquête ?

 

Cette enquête fait apparaître que :

 

  • A un peu plus de deux mois du premier tour, près de huit Français sur dix (78%) indiquent être intéressés par la campagne pour l’élection présidentielle française, et même 32% très intéressés. Si cet intérêt pour la campagne ne s’est pas élargi depuis janvier (79% à l’époque, soit -1 point), il s’est légèrement intensifié, puisque la proportion de personnes se déclarant « très intéressées » a progressé de trois points (29% en janvier).
  • Comme au cours de la vague précédente, Marine Le Pen (15%) est désignée comme une des personnalités marquantes de la semaine, au même niveau que François Hollande (à égalité, 15%), et devant Nicolas Sarkozy (12%) ainsi que Jean-Luc Mélenchon (11%). A l’approche du premier tour de l’élection présidentielle, les candidats représentants les deux principales formations politiques, François Hollande pour le Parti socialiste et Nicolas Sarkozy pour l’UMP, sont ainsi davantage considérés comme marquants qu’en janvier dernier (+6 points dans les deux cas). L’interview de Nicolas Sarkozy dans Le Figaro Magazine et sa déclaration officielle de candidature, présentée dans les médias comme étant imminente, contribuent sans doute à cette visibilité médiatique accrue. Comme lors de la première vague, les Français estiment souvent que le candidat le plus marquant est celui pour lequel ils ont l’intention de voter.
  • Au premier tour, François Hollande arrive en première position avec 28% des intentions de vote, devant Nicolas Sarkozy (24%) – tous deux en progression d’un point depuis janvier dernier – et Marine Le Pen (20% ; stable). La progression de François Bayrou observée depuis décembre 2011 connaît une pause, puisqu’il recueille aujourd’hui 13% des suffrages (soit 1 point de moins qu’en janvier). Notons également la stabilisation du score de Jean-Luc Mélenchon (8%).

graph_VSD_14022012

 

  • Au second tour, François Hollande devance nettement l’actuel Président de la République, l’écart s’étant légèrement accentué depuis janvier, puisque le candidat officiel du Parti socialiste recueille 57% (+ 2 points) des suffrages des exprimés, contre 43% pour l’actuel Président de la République.

 

En savoir plus :

Share