Baromètre d’intentions de vote aux élections législatives de 2022 – Vague 53

Enquête Harris Interactive x Toluna pour Challenges

Enquête nationale réalisée en ligne le dimanche 12 juin 2022. Échantillon de 7 248 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 6 492 personnes inscrites sur les listes électorales.
Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, département et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

Paris, le 14 juin,

 

Comme chaque semaine, Harris Interactive et Toluna ont interrogé pour Challenges les Français à quelques jours du second tour des élections législatives.

 

Télécharger le rapport

 

Que retenir de cette nouvelle vague d’enquête ?

  • Comme chaque semaine, Harris Interactive et Toluna ont réalisé pour Challenges une projection de ce que pourrait être l’Assemblée nationale à l’issue des élections législatives. Cette semaine, cette projection s’appuie sur les résultats réels dans chaque circonscription et sur un report de voix entre le premier et le second tour mesurés au cours de la journée de dimanche, donc avant que soient connus les résultats et surtout avant les débats d’entre deux tours.
  • Avec 25,75% des suffrages exprimés d’après le Ministère de l’Intérieur, la majorité présidentielle « Ensemble ! » arrive en tête du scrutin et garderait d’après notre projection entre 257 et 297 sièges de députés, ce qui fait planer une incertitude sur sa capacité à conserver la majorité absolue qu’elle détient depuis les élections législatives de 2017. Avec 25,66% des suffrages exprimés, soit un niveau quasiment identique à celui de « Ensemble ! » conformément à ce qu’avaient indiqué Harris Interactive et Toluna l’avant-veille du scrutin pour Challenges et dès 20h au soir de l’élection sur M6 er RTL, la Nouvelle Union populaire écologique et sociale peut espérer obtenir entre 161 et 219 députés. Plus précisément la France insoumise s’imposerait comme la composante la plus importante de cette union avec 97 à 117 sièges, devant le Parti socialiste (25 à 41 sièges), Europe Ecologie Les Verts (25 à 40 sièges) et le Parti Communiste (14 à 21 sièges). Malgré un bon score obtenu au 1er tour (18,68%), le Rassemblement national pâtit du mode de scrutin majoritaire et n’obtiendrait que 23 à 45 députés, en hausse néanmoins par rapport aux 8 député(e)s élu(e)s en 2017 et pourrait ainsi constituer un groupe, ce qui n’était pas arrivé depuis 1986 (le mode de scrutin ayant été modifié alors). Pour finir, les Républicains et l’UDI avec un score de 10,42% des suffrages exprimés seraient en mesure de ne conserver que 45 à 65 députés, loin des 130 élus en 2017.
  • Au cours de cette étude, nous avons également demandé aux Français la façon dont ils identifiaient la NUPES. Aujourd’hui, la NUPES apparait ainsi comme une alliance de formations politiques rassemblées pour réaliser le meilleur score aux élections pour 64% des Français inscrits sur les listes électorales plutôt qu’une alliance de formations d’accord sur le fond (35%). Au sein de la NUPES, on observe une segmentation des perceptions puisque respectivement 54% et 59% des proches du Parti Communiste et de la France insoumise estiment qu’il s’agit avant tout d’une alliance d’accord sur le fond contre 61% et 57% des personnes proches du Parti socialiste et d’EELV qui estiment à l’inverse qu’il s’agit d’abord d’une alliance à visée électorale.
  • Pour l’avenir, si 74% de ses électeurs souhaiteraient que la NUPES continue à exister même si elle n’était pas majoritaire durant la prochaine législature, ils sont un peu moins confiants quant à la capacité de cette alliance à perdurer dans le temps. En effet 56% estiment que ça sera bien le cas, une position davantage partagée par les personnes proches de la France insoumise (62%) que par les plus sceptiques sympathisants du Parti Communiste (50%), d’Europe Ecologie les Verts (47%) et surtout du Parti socialiste (40%).
  • Dans le cas où la NUPES serait majoritaire et Jean-Luc Mélenchon serait en mesure d’être nommé Premier Ministre, 48% des Français inscrits sur les listes électorales estiment qu’ils appliqueront le programme présenté, 39% estiment que la situation de la France et 38% que leur situation personnelle s’améliorera, des positions ici partagées par une majorité des personnes proches de chacune des formations composant l’Union. On le voit, derrière de bons scores électoraux et une confiance quant à la capacité à appliquer son programme, la NUPES n’est pas encore considérée par les différents sympathisants de gauche comme une structure pérenne, surtout en cas de défaite au soir du 2nd tour des élections législatives. Mouvement protéiforme, elle suscite avant tout aujourd’hui l’adhésion des sympathisants insoumis et moins nettement celle des proches des autres formations historiques de la gauche ayant rejoint l’Union.

 

Télécharger le rapport

 

 

Share

  • Challenges
  • élections législatives 2022
  • intentions de vote
  • législatives 2022