Baromètre d’intentions de vote aux élections européennes 2024 – Vague 8

Enquête Toluna Harris Interactive pour Challenges, M6 et RTL

Enquête réalisée en ligne du 24 au 26 avril 2024 (soit avant et après le discours de la Sorbonne d’Emmanuel Macron). Échantillon de 2 319 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2 005 personnes inscrites sur les listes électorales françaises. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

Paris, le 30 avril,

Dans la perspective des élections européennes de 2024, Toluna Harris Interactive s’associe avec Challenges, M6 et RTL afin de déployer un baromètre d’intentions de vote hebdomadaire puis quotidien.

 

Voici les enseignements de la dernière vague de ce baromètre :

  • Cette mesure reste très stable par rapport à la semaine dernière avec la liste RN qui reste nettement en tête des intentions de vote (31%, stable), devant la liste de la majorité présidentielle (16%, stable) et la liste PS-PP (13%, stable). La liste LFI conduite par Manon Aubry conforte sa 4ème position (9%, +1 point), avec désormais 2 points d’avance sur la liste LR (7%).

 

  • Cette semaine nous avons demandé aux Français si leur vote sera un vote de sanction ou de soutien à l’égard du Président de la République et du gouvernement. 44% d’entre eux déclarent que leur vote sera, notamment, l’expression d’une insatisfaction envers l’exécutif, tandis que 18% affirment qu’il s’agira d’un soutien à l’exécutif (et 37% qu’il n’aura aucun rapport avec cela). Notons qu’une courte majorité des électeurs de la liste de la majorité présidentielle seulement indiquent que leur vote sera un moyen de soutenir l’exécutif (57%), tandis que les électeurs des listes d’extrême-droite sont ceux pour qui leur vote apparaitra le plus comme l’expression d’un « vote sanction » (67% des électeurs RN ; 55% des électeurs de la liste Reconquête). Si les grand équilibres sont proches de ceux mesurés en 2019 (désormais le vote sanction est un peu plus important qu’il y a cinq ans, passant de 38% à 44%), soulignons la moindre propension des électeurs de la liste de la majorité à se mobiliser en soutien de l’exécutif (63% en 2019, 57% aujourd’hui).

 

  • Enfin, nous proposons chaque semaine une mise en perspective ou une analyse plus avancée pour comprendre la campagne. Cette semaine nous nous sommes intéressés aux intentions de vote des Français pro-européens, c’est-à-dire qui déclarent être favorables à la construction européenne et à l’UE, telle qu’elle existe aujourd’hui. La liste de la majorité présidentielle arrive en 1ère position des intentions de vote auprès de cette catégorie d’électeurs (25%), mais en net retrait par rapport au niveau atteint il y a 5 ans auprès de cette même population (40%). Désormais, la liste de la majorité est concurrencée par les listes conduites par Raphaël Glucksmann (15%), Manon Aubry (14%) et Jordan Bardella (14%, un chiffre qui illustre l’élargissement du socle électoral du RN qui dépasse largement les seuls eurosceptiques).

 

Télécharger le rapport complet

Share

  • baromètre d'intentions de vote
  • Challenges
  • élections européennes
  • européennes 2024
  • m6
  • politique
  • rtl