Baromètre d’intentions de vote aux élections européennes 2024 – Vague 21

Enquête Toluna Harris Interactive pour Challenges, M6 et RTL

Enquête réalisée en ligne du 6 au 7 juin 2024, soit avant, pendant et après l’interview d’Emmanuel Macron au 20h de TF1 et de France 2 à l’occasion des 80 ans du débarquement en Normandie. Échantillon de 2 356 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2 087 personnes inscrites sur les listes électorales françaises. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

Paris, le 6 juin,

 

Dans la perspective des élections européennes de 2024, Toluna Harris Interactive s’associe avec Challenges, M6 et RTL afin de déployer un baromètre d’intentions de vote. Vous trouverez ci-joint les résultats de la 21e et dernière vague de ce dispositif.

 

Télécharger le rapport complet

 

À quelques heures de la fin officielle de la campagne électorale, la liste RN est toujours largement en tête (32%, stable). La liste de la majorité présidentielle observe une légère baisse (14%, -0,5 point) et la liste PS-PP se stabilise un point derrière (13%, stable).

À gauche, les dynamiques apparaissent diverses. Si la liste de la France Insoumise connaît une hausse des intentions de vote en sa faveur (+1 point à 9,5%), celle des Écologistes perd 0,5 point et s’établit à 5%. À droite, la liste des Républicains gagne 0,5 point à 7,5% d’intentions de vote tandis que la liste Reconquête se maintient à 5% (stable).

Aussi, si la première place semble acquise pour le RN, rien ne garantit aujourd’hui que la liste de la majorité présidentielle sera en deuxième position ce dimanche. Notons, pour autant, que nous n’avons jamais mesuré de croisement des courbes entre cette liste et celle conduite par Raphaël Glucksmann. Notons, également, qu’en cette fin de campagne, la liste de la France Insoumise connait une légère dynamique. Elle profite d’un vote affirmé de plus de jeunes (dont on ne peut s’assurer qu’ils se déplaceront réellement le 9 juin) dans un contexte où la situation en Israël et à Gaza constitue pour ces électeurs une forte motivation de vote. Notons, enfin, que les deux listes mesurées à la lisière des 5% ont des électeurs fortement hésitants.

À deux jours du scrutin le niveau de l’abstention constitue une variable difficile à appréhender. Si, aujourd’hui, nous avons sensiblement la même proportion d’électeurs qu’en 2019 affirmant qu’ils iront voter dimanche, il s’agit d’une donnée à considérer avec prudence et ce d’autant plus que le taux de participation se révèle être d’une importante cruciale. Les dernières élections européennes montraient une dynamique positive : deux fois consécutivement la participation était en hausse, après une forte abstention en 2009 (seuls 40,63% des inscrits s’étaient alors exprimés). En 2019, le « dégel » électoral s’était effectué au cours des trois derniers jours précédant le scrutin.

 

Ainsi, les équilibres que nous mesurons aujourd’hui pourraient être modifiés tant par le niveau de participation dimanche, que par les choix tardifs qui seront effectués par les électeurs (nous montrions hier que 11% des électeurs avaient fait leur choix le jour même de l’élection en 2019).

 

Pour aller plus loin et prendre du recul sur cette campagne électorale, Toluna Harris Interactive vous propose chaque jour son “Œil “. Aujourd’hui, nous nous sommes penchés sur les thèmes qui comptent le plus dans le choix des Français à l’approche du scrutin.

Si, au global, ce sont le pouvoir d’achat (45%) et l’immigration (44%) qui s’imposent comme les sujets les plus cités par les Français pour expliquer leur choix de vote, de nettes différences s’observent selon les électorats.

En effet, seuls les électeurs de la liste LFI citent le pouvoir d’achat en premier (46% d’entre eux le citent) parmi les différents thèmes proposés. Un thème qui apparaît néanmoins en deuxième place chez les électeurs des listes PS-PP (39%), Ecologistes (34%), Renaissance (39%) et RN (59%), tandis qu’il apparaît respectivement en 3ème et 4ème place des électorats Reconquête et LR.

Quant à l’immigration, elle est massivement citée par les électeurs de la liste Reconquête (90%) et est également le premier thème chez les électeurs RN (74%) comme LR (51%).

De leur côté, les électeurs des listes Écologistes et PS-PP se retrouvent pour placer l’environnement et le développement durable en tête de leurs préoccupations (respectivement 63% et 44%).

Enfin, notons que seuls les électeurs Renaissance et LR citent la place de la France en Europe parmi les 5 thèmes les plus importants. Cet aspect est même en tête des plus cités chez les électeurs Renaissance, avec 42% de citations.

 

Share

  • Challenges
  • élections européennes
  • Europe
  • européennes 2024
  • intentions de vote
  • m6
  • politique
  • rtl