Baromètre de confiance politique – Février 2024

Enquête Toluna Harris Interactive pour LCI

Enquête réalisée par Toluna Harris Interactive en ligne du 20 au 22 février 2024. Échantillon de 1 099 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Paris, le 23 février,

 

Tous les mois, Toluna Harris Interactive réalise en partenariat avec LCI un baromètre de confiance politique.

Téléchargez le rapport complet

Téléchargez la note d’analyse de Jean-Daniel Lévy

 

 

Le moment Ruffin ?

 

Réalisée au moment où Missak et Mélinée Manouchian sont « entrés » au Panthéon, le baromètre de confiance des personnalités mesure une légère croissance de la confiance tant dans le Président de la République que dans le Premier ministre (respectivement 41%, +2 et 48%, +1). Les Français réagissant souvent aux symboles plus qu’au fond des politiques publiques, nous en avons ici une illustration. La confiance dans l’exécutif progresse à Gauche, population sensible à la mise en avant de ces « grands Hommes ». Toujours à titre illustratif, une décorrélation est mesurable entre le regard porté à l’égard d’Emmanuel Macron et Gabriel Attal d’un côté, des ministres de l’autre. Ces derniers, pour la plupart d’entre eux, connaissent une baisse.

Ainsi en est-il de Bruno Le Maire (37%, -4). On le sait, le ministre a procédé au cours de ces dernières semaines à des annonces peu populaires (augmentation du prix de l’électricité, baisse de la dépense publique de 10 milliards d’Euros…). Contre-intuitivement la baisse de confiance est plus prononcée auprès des catégories supérieures que populaires (respectivement -4 points (37%) et -1 (36%)) et est également marqué chez les sympathisants LR quand bien même les proches de cette formation politique sont sensibles à la saine gestion des dépenses publiques (56%, -10). Ainsi en est-il également de Gérald Darmanin (34%, -5). Le mouvement d’opinion à l’égard du ministre de l’Intérieur est également prononcé à Droite et au RN (respectivement -17 et -7 points) quand bien même l’annonce a été faite de supprimer le droit du sol à Mayotte. Enfin, comme le mois dernier, Marc Fesneau ne semble que légèrement ressentir les effets des manifestations en marge de l’ouverture du Salon de l’agriculture, avec un niveau de confiance en légère baisse (21%, -2).

 

A un peu plus de trois mois des élections européennes (et à trois ans de la présidentielle) François Ruffin connaît un moment. Certes, il reste stable d’un point de vue d’opinion (24%) mais – suite à son « 20h00 » sur TF1 suivi par près de six millions de téléspectateurs – il progresse à gauche et modifie (momentanément ?) la hiérarchie des acteurs auxquels les Français accordent le plus leur confiance. Ainsi, le député voit la confiance se situer à 48% des proches de Gauche (+6 [50%, +7% à la FI ; 52% +13 au PS). Il passe de la troisième à la deuxième place (évidemment derrière Jean-Luc Mélenchon) chez les insoumis mais surtout de la huitième à la première place chez les socialistes tout en étant à la cinquième chez les écologistes. Reste à voir si cette progression est liée à une exposition médiatique de première ampleur ou s’inscrit dans un mouvement de fond. Ce qui est certain, c’est qu’un quart des Français ne se prononce pas à l’évocation de son nom (notamment près de la moitié des jeunes) et que la progression de la notoriété de François Ruffin aura des conséquences sur son appréciation.

Comme depuis plusieurs mois, deux personnalités d’extrême-droite font partie du « top 3 » des personnalités envers lesquelles les Français déclarent le plus faire confiance en février. Devancée le mois dernier par Jordan Bardella, Marine Le Pen enregistre ce mois-ci un niveau de confiance stable (38%, +1) et reste de loin la personnalité politique recueillant le plus de confiance auprès des sympathisants RN (90%, -2). Elle est suivie par le Président du RN qui recueille la confiance de 35% des Français (-3) et de 76% des sympathisants de sa famille politique (-6).

A droite, la tendance est à la baisse. Xavier Bertrand reste la personnalité enregistrant le plus de confiance auprès des Français (27%, -2) et figure parmi les personnalités jouissant des plus hauts niveaux de confiance au sein de sa famille politique (58%, +1). Nicolas Sarkozy baisse, suite à sa nouvelle condamnation, de 13 points chez les proches de LR mais reste à un niveau de confiance de 50% de cette population.

Rien ne laisse entrevoir que les élections européennes se sont invitées dans le débat national. Si le mouvement des agriculteurs ne semble pas avoir (encore ?) d’impact sur le jugement porté à l’égard des responsables politiques, il est certain que des mouvements s’effectuent à bas bruit. Parmi ceux-ci, sur le long terme, l’installation du RN en tête des personnalités. Ainsi en est-il de la présence ancrée des leaders de cette formation politique dans le « top 3 » de la confiance hors gouvernement. La confiance en Marine Le Pen fluctue depuis septembre dernier aux alentours de 38% (contre 35% au cours du semestre précédent) et celle en Jordan Bardella de 35% (contre 30% six mois avant).

 

Téléchargez aussi notre question du mois : Les Français et le mouvement des agriculteurs dans le contexte du Salon de l’agriculture

Share

  • agriculteurs
  • gouvernement
  • LCI
  • mesure de confiance dans l'executif
  • politique