Baromètre de confiance politique – Décembre 2023

Enquête Toluna Harris Interactive pour LCI

Enquête réalisée par Toluna Harris Interactive en ligne du 19 au 21 décembre 2023. Échantillon de 1 021 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Paris, le 22 décembre,

 

Tous les mois, Toluna Harris Interactive réalise en partenariat avec LCI un baromètre de confiance politique.

Téléchargez le rapport complet

Téléchargez la note d’analyse de Jean-Daniel Lévy

 

 

L’exécutif en baisse… mais inspirant confiance à Droite

 

En cette fin d’année 2023, dans un climat politique rarement vu, le baromètre de confiance fait apparaitre une baisse de la confiance en Emmanuel Macron tant auprès de l’ensemble des Français (40%, -2) qu’auprès de son électorat de premier tour (79%, -7). Même si l’on trouve moins d’électeurs du Président lui accordant leur confiance, observons qu’il reste à un niveau – dans l’absolu – élevé. D’ailleurs, il bénéficie d’un niveau de confiance en hausse de la part des sympathisants LR (57%, +7) suite à l’adoption de la loi sur l’immigration.

 

Elisabeth Borne quant à elle connait une baisse de 4 points (34% de confiance). A l’instar du Président de la République, la Première Ministre voit sa confiance baisser auprès des sympathisants de l’opposition mais également de son propre camp (77%, -4). En revanche, toujours dans le contexte du vote de la loi sur l’immigration, la Première Ministre progresse de manière soutenue chez les sympathisants LR (51%, +10).

 

Gabriel Attal, qui a multiplié les déclarations et a récemment présenté son « choc des savoirs », continue toujours son ascension et enregistre à nouveau une progression de 3 points, faisant toujours de lui le membre du gouvernement bénéficiant du plus haut niveau de confiance (50%, soit son plus haut niveau enregistré). Le Ministre de l’Education nationale est ce mois-ci suivi par Bruno Le Maire (37%, +1). Gérald Darmanin, mis en difficulté ces dernières semaines durant l’examen du projet de loi sur l’immigration au Parlement, ne semble pas en subir les effets. Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer conserve un niveau de confiance stable (36%, -1), baisse logiquement à Gauche, perd un peu au sein du camp présidentiel (tout en restant à un niveau « confortable », 79%, -5) et du RN (27%, -6) tout en restant stable et élevé chez les sympathisants LR (60%).  Pour les autres membres du gouvernement, les niveaux de confiance sont également relativement stables et ne paraissent pas affectés par les rumeurs de démission dont certains ministres ont pu faire l’objet après l’adoption de la loi sur l’immigration.

 

En dépit d’une baisse de 3 points, Edouard Philippe reste la personnalité enregistrant le plus de confiance de la part des Français (40%). Le Maire du Havre bénéficie toujours de la confiance de la grande majorité des sympathisants Ensemble (80%, -3). Il gagne 4 points auprès des sympathisants LR, faisant de lui la personnalité recueillant le plus de confiance auprès des sympathisants de cette famille politique (69%), devançant de peu Christian Estrosi, Éric Ciotti (68% tous les deux) et Xavier Bertrand (67%).

 

Faisant écho au texte de la loi immigration présenté comme droitisé, trois personnalités d’extrême-droite font ce mois-ci partie du « top 4 » des personnalités envers lesquelles les Français déclarent le plus faire confiance. Il s’agit d’une première depuis le lancement de ce baromètre. Alors qu’elle a revendiqué une « victoire idéologique » après l’adoption du texte sur l’immigration cette semaine, Marine Le Pen enregistre la confiance de 39% des Français (+1) et reste la personnalité recueillant le plus de confiance auprès de sa famille politique (93%, stable). Jordan Bardella apparaît comme l’autre personnalité sortant renforcée de cet épisode. Le président du RN gagne 4 points auprès de l’ensemble des Français (38%) et progresse légèrement auprès des sympathisants de sa famille politique (81%, +2). Enfin, Marion Maréchal connait elle aussi une croissance marquée de son niveau de confiance ce mois-ci (32%, +5) et atteint son plus haut niveau jusqu’à présent, quelques jours après son débat télévisé avec Mathilde Panot. On remarquera l’écart important avec Éric Zemmour (22%, +2). Très critique envers le projet de loi sur l’immigration, Jean-Luc Mélenchon progresse légèrement auprès des Français (20%, +2). Toutefois, l’ex-candidat à l’élection présidentielle connait une baisse de confiance auprès des sympathisants LFI (74%, -3).

 

Une fin d’année qui peut être l’occasion des bilans. Quels sont les éléments saillants ?

 

  • En 12 mois, la confiance en Emmanuel Macron a baissé de 6 points. Celle-ci est manifeste chez les jeunes de moins de 25 ans (55%, -14), les personnes issues des catégories supérieures (43%, -9), les plus faiblement diplômés (35%, -10), les proches du PS (41%, -10), des écologistes (32%, -20) mais également du RN (17%, -10). Le Président peut se réjouir de voir dans un même temps 57% des sympathisants LR lui accorder sa confiance ce mois-ci (+4 en un an). Seule évolution notable : si 93% d’électeurs d’Emmanuel Macron au premier tour de la Présidentielle de 2022 accordaient en décembre dernier leur confiance au Président, ils ne sont plus « que » 79% (-14). Certes le niveau reste élevé, mais l’évolution sera à suivre.

 

  • On l’a souligné, la progression de Gabriel Attal est nette depuis son arrivée au ministère de l’Éducation nationale. Depuis le début de l’année il a progressé de 17 points auprès de l’ensemble des Français et, plus précisément, de 22 points chez les personnes les plus âgées, de 20 points chez les plus diplômés et de 21 points chez les personnes sans enfant au foyer (corolaire d’une confiance plus marquée de la part des personnes âgées). Politiquement, sa progression s’effectue à gauche comme à droite, mais plus nettement à droite : +27 points chez les proches des LR, +23 chez ceux du RN sans pour autant perdre chez les sympathisants Renaissance. Au cours de la même période, Gérald Darmanin a progressé de 3 points, avec une évolution positive de 5 points chez les femmes (auprès desquelles il rencontrait des difficultés d’opinion par le passé). Politiquement, le ministre de l’Intérieur conserve la base Renaissance (+2) tout en gagnant sur sa droite (10 points chez les LR, 1 au RN).

 

  • Hors gouvernement, les mouvements ne sont pas aussi nets. Seul Jordan Bardella progresse très nettement, de 9 points. Il progresse de 13 points chez les femmes, de 24 chez les plus jeunes, de 13 chez les PCS+, de 13 chez les proches du RN mais également de 14 chez ceux des LR, de 10 parmi ceux de Renaissance et de la même proportion parmi ceux de la France Insoumise.

 

  • Remarquons dans un même élan, la baisse de 2 points (ce qui ne constitue pas un effondrement) de Jean-Luc Mélenchon et la progression de 4 de François Ruffin. Le leader des Insoumis conserve son lien avec la jeunesse (47% de confiance des moins de 25 ans, +3 en un an) mais perd nettement au sein de son électorat de premier tour (52%, – 18 points en un an). De son côté le député de la Somme progresse au cours de la même période de 12 points au sein de l’électorat de Jean-Luc Mélenchon (49%), de 14 chez les écologistes (41%), de 15 chez ceux de Renaissance (30%). Enfin, les Présidents des chambres législatives (Yaël Braun-Pivet et Gérard Larcher) progressent quant à eux respectivement de 5 et 7 points.

 

Cette fin d’année montre bien des évolutions d’opinion qui s’inscrivent toutes dans une forme de continuum. Elle montre bien que les Français n’ont pas abdiqué de la politique. On se retrouve presque à être surpris de voir que près des deux-tiers d’entre-deux indique qu’il s’agit d’une bonne chose que le Président de la République prenne la parole à 20h00 tous les 31 décembre. Même si nos compatriotes ne se précipiteront pas pour le regarder.

 

 

Téléchargez aussi notre question du mois : Les Français et les voeux présidentiels

Share

  • Baromètre de confiance dans l'exécutif
  • Baromètre de confiance politique
  • gouvernement
  • LCI
  • ministres
  • président