Baromètre de confiance politique – Avril 2024

Enquête Toluna Harris Interactive pour LCI

Enquête réalisée par Toluna Harris Interactive en ligne du 23 au 25 avril 2024. Échantillon de 1 051 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Paris, le 26 avril,

 

Tous les mois, Toluna Harris Interactive réalise en partenariat avec LCI un baromètre de confiance politique.

Téléchargez le rapport complet

Téléchargez la note d’analyse de Jean-Daniel Lévy

 

La progression de Jordan Bardella

 

Dans une période où le Président de la République est amené à être plus présent, dans le contexte du discours de la « Sorbonne 2 », la confiance envers Emmanuel Macron connait un léger regain ce mois-ci (38%, +2) après avoir connu une baisse de 5 points le mois dernier. Dans un même élan, déjà en baisse le mois dernier, Gabriel Attal poursuit sa trajectoire descendante. Le Premier Ministre perd 1 point de confiance (42%) tout en se situant à un niveau plus élevé que le Président de la République.

 

La confiance dans les membres du gouvernement est plutôt baissière. Gérald Darmanin, toujours en « première position » voit son niveau de confiance baisser de 3 points (36%). Le Ministre de l’Intérieur connait une diminution de sa confiance marquée chez les sympathisants LR (54%, -21). Après avoir annoncé plusieurs mesures de simplification cette semaine, et avant les hypothétiques annonces des agences de notation, Bruno Le Maire voit la confiance à son égard baisser pour le troisième mois consécutif (31%,-4) quand Sébastien Lecornu connait les mêmes évolutions (32%, -4).

 

Edouard Philippe reste la personnalité enregistrant le plus de confiance de la part des Français (40%, stable). Le Maire du Havre bénéficie toujours de la confiance de la grande majorité des sympathisants Ensemble (86%, +5) et LR (70%, +11).

Ce mois-ci, peut-être du fait de l’exposition médiatique, Jordan Bardella repasse devant Marine Le Pen, en gagnant 2 points de confiance (39%). La tête de liste RN aux prochaines élections européennes recueille la confiance de 86% (+2) des sympathisants de sa famille politique. Marine Le Pen, de son côté, enregistre la confiance de 36% des Français (-1) et reste la personnalité politique recueillant le plus de confiance auprès de ses sympathisants (88%, -4). Cependant, l’écart entre Jordan Bardella et Marine Le Pen se resserre auprès des sympathisants de leur famille politique. Dans le détail, observons que la confiance en Jordan Bardella est plus importante que celle accordée à Marine Le Pen de manière nette chez les personnes de PCS+ (41% contre 36%), sans être distancé auprès des catégories populaires (45% contre 43%) ni même chez les inactifs (32% contre 31%). Rappelons qu’il y a deux ans, 28% des Français accordaient leur confiance à l’actuel Président du RN et qu’il était 9ème dans notre classement. Il passe à la deuxième place ce mois-ci et a, en 24 mois, progressé de 11 points. Au cours de cette période, Jordan Bardella a progressé de 12 points chez les personnes âgées de 50 ans et plus (41% de confiance), de 10 chez les PCS+ (41%), de 9 points en région parisienne (37%), de 10 dans le Nord-Ouest (39%), de 12 dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants (38%), de 7 chez les personnes les plus diplômées (34%), de 21 points chez les sympathisants LR (51%) et même de 18 au RN (86%).

A droite, l’actualité des élections européennes semble se faire ressentir. S’il ne recueille la confiance que de 18% des Français, François Xavier-Bellamy connait une hausse marquée de sa confiance parmi les sympathisants LR. Le candidat aux élections européennes gagne 6 points en avril et voit sa confiance s’établir à 73%, faisant de lui la personnalité jouissant du plus haut niveau de confiance auprès des sympathisants de droite. Il devance Xavier Bertrand (71%), Nicolas Sarkozy (66%) ou encore Eric Ciotti (66%).

 

Raphaël Glucksmann enregistre quant à lui la confiance de 23% des Français, un niveau stable depuis le mois dernier. Il apparait comme une des personnalités jouissant du plus haut niveau de confiance parmi les sympathisants PS (55%) et progresse particulièrement chez les sympathisants LFI ce mois-ci (36%, +17). De son côté Valérie Hayer semble bénéficier également d’une plus forte exposition médiatique (18%, +6).

Enfin, après avoir vu plusieurs de ses conférences annulées ces dernières semaines, Jean-Luc Mélenchon voit sa confiance se stabiliser auprès des Français (17%,) mais baisser auprès des sympathisants LFI (77%, -4).

 

La confiance ou la popularité ne font pas le vote. Reste, on le voit ici, que la campagne – parfois présentée comme moribonde et n’intéressant pas des Français détachés de la politique – a ses effets. Elle l’a sur les principales têtes de liste. Plus identifiées, elles génèrent une confiance qui n’évoluent pas systématiquement dans le même sens. Positivement pour François-Xavier Bellamy (mais essentiellement cantonnée aux sympathisants LR), également pour Valérie Hayer. Sans effet global auprès des Français pour Raphaël Glucksmann notamment. Reste que dans un contexte d’intentions de vote prometteuses pour le RN, l’évolution la plus notable est celle de Jordan Bardella. La structure de confiance actuelle ne ressemble en rien à celle traditionnelle d’un représentant du RN. Les écarts générationnels, sociaux voire géographiques ne s’inscrivent en rien dans les structurants habituels des personnalités d’extrême-droite. Et, jusqu’à présent, aucune polémique concernant tant la formation politique qu’il anime que son attitude pendant la campagne (notamment son absence lors de débats) n’ont eu d’impact sur le jugement porté par les Français à son égard.

 

Téléchargez aussi notre question du mois : Les Français et la campagne pour les élections européennes

Share

  • baromètre confiance politique
  • députés
  • élections européennes
  • européennes
  • LCI
  • mesure de confiance dans l'executif
  • ministres
  • président