Baromètre de confiance dans les institutions – AOÛT 2021

Baromètre Harris Interactive, Euros / Agency Group & POLITICO

Enquête réalisée par Harris Interactive en ligne du 24 au 26 août 2021. Échantillon de 1 054 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Tous les mois, pour Euros Agency et Politico, Harris Interactive interroge les Français sur un sujet d’actualité. Tous les mois, nous regarderons l’intensité de la préoccupation à l’égard d’un sujet dont il est question dans l’espace public ainsi que la confiance exprimée à l’égard des principales institutions pour y répondre.

 

Vague 8 – Les mobilités du quotidien

 

Ce mois-ci nous nous intéressons au sujet des mobilités du quotidien, à l’aube d’une rentrée qui sera marquée par la reprise de l’utilisation des transports en commun et du trafic routier pour une grande partie des Français.

 

Télécharger le rapport

 

Que retenir de cette étude ?

 

Près de 6 Français sur 10 déclarent que la question des mobilités du quotidien constitue un sujet qui les « préoccupe » (59% dont 18% de Français que ce sujet « préoccupe beaucoup »). Un niveau de préoccupation qui se trouve être plus marqué chez les jeunes (64% pour les 18-24 ans, 68% pour les 25-34 ans) que chez leurs aînés (47% pour les 65 ans et plus).

 

Pour répondre aux enjeux des mobilités du quotidien, les Français déclarent majoritairement faire confiance aux acteurs principaux du secteur des transports : les petites et moyennes entreprises (70%), les collectivités locales (69%) et les entreprises de transport public (62%).

 

Alors que le secteur des mobilités du quotidien a été marqué ces dernières années par l’arrivée de nouveaux acteurs, notons que les start-up et entreprises du numérique (54%) bénéficient de la confiance d’un peu plus de la moitié des Français, tandis qu’un peu moins d’1 Français sur 2 exprime sa confiance envers l’Union Européenne (47%) et l’Etat (46%).

 

Dans le détail, les collectivités locales et les entreprises de transport public bénéficient d’une confiance majoritaire et traversant l’ensemble des familles politiques.  Les start-up et entreprises du numérique bénéficient également d’une confiance majoritaire bien qu’un peu moins élevée auprès de l’ensemble des familles politiques, hormis pour les sympathisants LREM (69%).

 

Ces niveaux de confiance envers les institutions se trouvent également traversés par la fréquence d’utilisation des transports en commun : les Français utilisant les transports en commun au moins une fois par semaine font état d’une plus grande confiance envers l’ensemble des institutions testées, contrairement aux Français n’utilisant jamais ces transports, et plus des trois quarts d’entre eux déclarent même faire confiance aux petites et moyennes entreprises (77%) aux collectivités locales (77%) et aux entreprises de transport public (74%) pour répondre aux enjeux des mobilités du quotidien.

 

Par ailleurs, la question du lieu de vie joue également de façon importante dans la confiance accordée aux différents acteurs des mobilités. Les Franciliens expriment ainsi un niveau de confiance plus élevé que les habitants de zone rurale envers ces différentes institutions, notamment les start-up et entreprises du numérique (62% de confiance de la part des Franciliens contre 43% de la part des habitants de zone rurale) ou encore l’Etat (57% des Franciliens contre 45% des habitants de zone rurale).

 

Au final près de 9 Français sur 10 (88%) déclarent faire confiance en au moins une des institutions présentées pour répondre aux enjeux des mobilités du quotidien et près d’1 Français sur 5 (19%) déclare faire confiance à chacune des institutions testées.

Alors que la rentrée est traditionnellement marquée par la reprise de la fréquentation des transports, encouragée d’autant plus cette année par la levée progressive des restrictions sanitaires, les Français, et a fortiori les utilisateurs les plus réguliers des transports en commun se montrent majoritairement confiants envers les principaux acteurs du secteur des mobilités du quotidien pour répondre à ces enjeux, qu’il s’agisse des acteurs les plus attendus comme les entreprises de transport public ou les collectivités locales, mais aussi les nouveaux acteurs du numérique.

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • baromètre de confiance dans les institutions
  • Euros Agency
  • politico