Baromètre Bilan & Perspectives – Vague 11

Enquête Harris Interactive pour RTL

Enquête réalisée en ligne du 26 au 30 décembre 2019. Échantillon de 2 568 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Comment les Français ont-ils vécu l’année 2019 , et avec quel état d’esprit abordent ils 2020 ?

 

Télécharger le rapport

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Un peu plus d’un Français sur deux (51%) considèrent que 2019 s’est avérée une année positive pour eux et leurs proches, tandis que 47% portent un regard négatif sur les douze mois écoulés. Cette perception d’ensemble est nettement plus positive que celle de l’an dernier (+8 points). Ainsi, après le net recul enregistré l’année dernière au cœur de la crise des Gilets jaunes, l’indicateur revient au même niveau qu’en 2017 et tangente désormais les records enregistrés lors des années électorales 2017 (51%) et 2012 (52%) ainsi qu’en 2009 (51%). Notons que les plus jeunes font encore montre d’une plus grande satisfaction vis-à-vis de l’année écoulée (66%) que leurs aînés.

 

  • Le regain d’optimisme des Français est lui aussi assez net : 55% d’entre eux se déclarent aujourd’hui optimistes pour eux-mêmes et leurs proches pour l’année 2020, contre seulement 47% à la même époque l’an dernier (soit une hausse de 8 points également). Le niveau d’optimisme renoue ainsi avec des niveau proches de ceux mesurés pour les années 2016, 2017 et 2018 (entre 53% et 59%). La proximité politique constitue un indicateur pertinent de lecture de ce degré d’optimisme : là où les sympathisants de La République en Marche (77%, +9 points) et, dans une moindre mesure, ceux du PS (61%, +12 points) se montrent majoritairement optimistes, les proches de LR, du RN et de La France Insoumise ne partagent que minoritairement ce point de vue. Notons à ce titre que le niveau d’optimisme des proches de La France Insoumise n’a cessé de reculé depuis 2013 (-19 points) pour s’établir désormais à 42%, soit le niveau le plus faible.

 

  • Dans le détail, les Français estiment que le bon fonctionnement du système social constitue désormais la première priorité attribué au gouvernent pour l’année à venir (66%), devant la lutte contre le terrorisme (64%) et le soutien du pouvoir d’achat (64%). Notons que la plupart des domaines testés s’avèrent jugés moins prioritaires que l’année dernière, à l’exception des enjeux environnementaux que constituent l’agriculture (47%, +2 points) et la transition énergétique (42%, +2 points), ainsi que la fin de vie (37%, +1), dossier à l’agenda de la deuxième partie de quinquennat d’Emmanuel Macron. En dépit de ces niveaux de priorité qui restent élevés, notons comme l’année dernière qu’aucun domaine testé ne suscite l’optimiste d’une majorité de Français. Mais soulignons tout de même une hausse pour l’ensemble des champs étudiés et particulièrement pour les enjeux macroéconomiques (chômage : +10 points d’optimisme ; croissance économique : +9 points).

 

Remarquons, enfin, une modification de la hiérarchie des priorités : l’an dernier le pouvoir d’achat devançait la lutte contre le terrorisme, le chômage et le système social. Cette année, ce domaine arrive en tête des sujets devant être pris en charge prioritairement par le gouvernement.

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • 2019
  • 2020
  • Bilan
  • rtl