Attentes, satisfaction et leviers d’engagement sur le marché du conseil en ingénierie

Enquête Harris Interactive / Epoka pour Stedy

Enquêtes réalisées en ligne du 02 au 23 juillet 2020 auprès de :
–      201 consultants de profil ingénieur travaillant ou ayant travaillé dans une société de conseil en ingénierie et technologie
–      350 décideurs en entreprise travaillant dans des entreprises d’au moins 250 salariés et participant au processus de sélection et/ou de recrutement de consultants / de sociétés de consulting

 

Visionner le rapport

Regarder le replay de la restitution en live au sein du studio d’Epoka

 

Regards sur le métier de consultant / les sociétés de consulting : perceptions croisées des consultants et des décideurs
  • Des missions longues dans la grande majorité des cas, la plupart du temps pas choisies, ce qui influe fortement sur la satisfaction des Consultants à l’égard de leur métier qui est peu élevée par rapport à ce que nous pouvons mesurer habituellement auprès de salariés de profil cadres.
  • Des décideurs qui ont de nombreuses et fortes attentes à l’égard des sociétés de conseil comme des consultants (notamment en termes d’engagement et d’implication mais également en matière de compétences techniques et comportementales) et qui se montent globalement satisfaits de leurs prestataires, mais qui affichent un besoin de davantage de transparence de leur part.
  • Des consultants qui estiment que les entreprises qui les accueillent souhaitent avant tout qu’ils sachent s’adapter et s’emparent rapidement de leurs missions.
  • Les avis diffèrent fortement entre les 2 publics sur l’ingénieur d’affaire: si, du point de vue des entreprises, c’est un interlocuteur qui remplit globalement ses fonctions compte-tenu des nombreuses attentes à son encontre, les consultants se montrent beaucoup plus critiques.

 

Développer l’engagement des consultants
  • Du point de vue des consultants, 3 leviers sont prioritaires pour développer leur engagement dans leur mission : se sentir utile et intégré aux réflexions et voir ses compétences et son expertise reconnues, maintenir ou accéder à un bon équilibre vie professionnelle-vie privée et être autonome dans l’organisation de son travail. Globalement, il existe des écarts à combler entre attentes et satisfaction même si la satisfaction est dominante sur les attentes prioritaires.
  • Les entreprises restituent relativement bien les priorités des consultants, à l’exception de l’équilibre vie privée / vie professionnelle et du choix des missions dont ils sous-estiment l’importance.
  • Pour les consultants, la crise actuelle va, pour une large majorité, changer la manière dont ils souhaitent exercer leur métier de consultants. Cette dernière a parfois déclenché, surtout accéléré certaines aspirations des consultants, en priorité le souhait d’améliorer leur qualité de vie au travail, mais également de mieux préserver leur équilibre vie professionnelle-vie privée et de donner plus de sens à leur travail/se sentir plus utiles à la société.

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • Attentes
  • consulting
  • décideurs
  • ingénierie
  • satisfaction
  • sociétés de conseil