A la veille du Mondial de l’Automobile, Harris Interactive, RTL et 20 Minutes ont souhaité faire le point sur les comportements des Français en termes d’achat automobile

Automobile:
– les Français favorables à l’électrique… mais pour plus tard,
– le low cost reste le choix d’une minorité de Français,
– une préférence toujours avérée pour les marques françaises.

 

Sondage Harris Interactive pour RTL et 20 Minutes – 1/10/2010

 

Enquête réalisée en ligne par l’institut Harris Interactive du 22 au 27 Septembre 2010. Echantillon de 1873 individus issus de l’access panel Harris Interactive, représentatifs de la population Française âgée de 15 ans et plus, dont 1809 non réfractaires à la possession d’une voiture. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle de l’interviewé et taille d’agglomération. Les résultats présentés le sont sur la base des 1809 non réfractaires à la possession d’une voiture.

 

A la veille du Mondial de l’Automobile, Harris Interactive, RTL et 20 Minutes ont souhaité faire le point sur les comportements des Français en termes d’achat automobile.

 

Une baisse mesurée des dépenses : en ces périodes de crise, les Français déclarent généralement diminuer la plupart de leurs dépenses. En ce qui concerne l’automobile, le constat est assez partagé :

  • 22% déclarent consacrer de moins en moins de budget pour l’automobile
  • 13 % déclarent consacrer de plus en plus de budget pour l’automobile
  • 65 % déclarent consacrer ni plus ni moins de budget pour l’automobile

 

L’âge est déterminant sur ce sujet. Plus les Français sont jeunes, plus ils déclarent augmenter leur budget automobile. Ainsi, 30% des plus de 50 ans déclarent diminuer leur budget, ce qui risque de poser des problèmes, compte-tenu de l’importance des plus de 50 ans sur le marché des ventes de véhicules neufs.

 

Ces intentions de dépenses tendent à montrer que l’automobile conserve son potentiel « d’achat plaisir » notamment auprès des jeunes, expliquant d’ailleurs l’engouement relativement mesuré pour l’automobile « low cost ». En effet, même si ce segment reste extrêmement dynamique, 63 % des Français réfutent l’idée d’acheter un véhicule « low cost ».

 

L’électrique est clairement identifiée comme l’énergie du future pour l’automobile. 65 % des Français se projettent dans l’achat d’un véhicule électrique. L’achat d’un véhicule électrique intéresse plus les hommes que les femmes, et cible en priorité les 25-34 ans. Par contre, cette projection ne concerne pas le court terme : seuls 10 % des Français pensent que leur prochain achat d’automobile sera un véhicule électrique. L’échéance envisagée est plutôt de l’ordre de 5 à 10 ans. Cette échéance lointaine est due aux nombreux freins à l’achat actuel et notamment le nombre de bornes de recharge (91 %), l’autonomie (89 %) et le prix (89 %).

 

Enfin, l’attachement aux constructeurs français reste important puisque 56 % des Français privilégieront les marques françaises lors de leur prochain achat. A noter cependant que cet attachement aux voitures françaises est inversement proportionnel à l’âge : 45 % pour les moins de 24 ans ; 62 % pour les plus de 50 ans.

 

Budget automobile

auto_1_01102010

 

Achat d’une voiture “low cost”

auto_2_01102010

 

Achat d’une voiture électrique

auto_3_01102010

 

Freins à l’achat d’une voiture électrique

auto_4_01102010

 

Préférence voitures françaises

auto_5_01102010

 

En savoir plus :

Share