Baromètre d’intentions de vote et du candidat jugé le plus marquant de la semaine dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle – Vague 6 Sondage Harris Interactive pour VSD et LCP

Baromètre d’intentions de vote et du candidat jugé le plus marquant de la semaine dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle – Vague 6

Sondage Harris Interactive pour VSD et LCP

 

Enquête réalisée en ligne du 29 mars au 02 avril 2012. Echantillon de 1059 individus inscrits sur les listes électorales issus d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région de l’interviewé(e) et, pour les intentions de vote, vote au 1er tour de l’élection présidentielle de 2007.

 

Paris, le 3 avril 2012 – A la demande de VSD, Harris Interactive a réalisé la sixième vague du baromètre mis en place dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle de 2012 : ce baromètre a pour objectif de suivre l’intérêt mesuré pour la campagne, les intentions de vote au premier tour et au second tour ainsi que de déterminer les candidats jugés les plus marquants à différents moments clés de la campagne. A moins de trois semaines du premier tour, alors que les « petits » candidats bénéficient d’un temps de parole équivalent à celui des « favoris », et que tous multiplient les déplacements et les prises de parole avant le scrutin, qu’en est-il de l’intérêt déclaré pour la campagne, de la visibilité de chacun et des intentions de vote ?

 

  • Alors que l’échéance approche, l’intérêt exprimé pour la campagne de l’élection présidentielle décroît, 73% des Français déclarant être intéressés par la campagne, soit trois points de moins qu’il y a une semaine et le score le plus faible depuis le début de ce baromètre. Seuls 28% (-3 points) font état d’un fort intérêt.

graph1_VSD_03042012

 

  • Jean-Luc Mélenchon (33%) apparaît aux yeux des Français comme le candidat le plus marquant des derniers jours de la campagne, loin devant le candidat socialiste, François Hollande (5%). Il devance également largement Nicolas Sarkozy (11%), et ce pour la deuxième semaine consécutive. Ses meetings et sa capacité à réinterroger l’équilibre des forces à Gauche font du candidat du Front de Gauche un des acteurs les plus visibles de la campagne aujourd’hui.

 

  • Au premier tour, Nicolas Sarkozy arrive en première position avec 29% des intentions de vote (+ 1 point), poursuivant ainsi l’accroissement de l’écart mesuré avec François Hollande (26%, -1 point). Marine Le Pen obtient à nouveau 16% des suffrages. Soulignons que Jean-Luc Mélenchon poursuit sa progression et atteint 14% des suffrages exprimés (+1 point), tandis que François Bayrou perd de nouveau 1 point, pour s’établir à 10% des intentions de vote. Eva Joly demeure à 3% des suffrages exprimés.

graph2_VSD_03042012

 

  • Au second tour, Nicolas Sarkozy progresse d’un point, à 47%, contre 53% pour François Hollande. Alors qu’au cours des dernières semaines, l’électorat centriste de premier tour semblait davantage prêt à se reporter sur le candidat socialiste au second tour, il apparait désormais beaucoup plus partagé. L’actuel Président progresse par conséquent au sein de l’électorat de François Bayrou (plus réduit que par le passé) tout en se maintenant au sein de l’électorat d’Extrême-Droite.

 

graph3_VSD_03042012

 

En savoir plus :

 

Share