Observatoire Enedis : Les Français, la production d’énergie renouvelable et le raccordement au réseau général

Enquête Harris Interactive pour Enedis

Enquête réalisée en ligne du 14 au 16 novembre 2017. Échantillon de 1 001 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Grâce à son observatoire, Enedis se met à l’écoute des Français et de leurs représentations concernant de grands enjeux sociétaux. A dix reprises, Harris Interactive réalisera un sondage auprès d’un échantillon représentatif de Français visant à dresser un état des lieux d’opinion.

Pour cette deuxième vague d’enquête, Harris Interactive a invité un échantillon représentatif de Français à se prononcer sur la question du raccordement des foyers au réseau général, un enjeu particulièrement central dans une période de développement de la production d’énergie renouvelable au sein même des foyers.

 

Quels en sont les principaux enseignements ?

enedis-harris-interactive- (6)

Près d’1 Français sur 2 fait preuve d’une appétence pour la production d’électricité à domicile (48%), et plus particulièrement les hommes (56%), les plus jeunes (66%) et les cadres et professions libérales (56%). Les Français ne souhaitant pas en produire (52%), s’avèrent plus nombreux parmi les femmes (59%), parmi les plus âgés (64% chez les 50 ans et plus) et parmi les moins diplômés (65% des Français ayant un diplôme inférieur au Bac).

Comment expliquer que la production d’électricité à domicile reste, pour l’heure, plutôt limitée ? Tout d’abord, seuls 3% des Français qui n’ont pas aujourd’hui pris le pas de la production à domicile se disent personnellement opposés aux énergies renouvelables, preuve que le terreau en faveur de ce type de production alternative existe en France. Les Français concernés évoquent avant tout une impossibilité de choisir ce type de production (43%), une raison particulièrement exprimée par les locataires (79%) et les Français habitant en appartement (74%).

 

Néanmoins, cet argument ne résume pas à lui seul les motivations détournant les Français de ce type d’installations. Ainsi, 36% des Français expliquent leur non production d’énergie par la crainte du montant de l’investissement de départ, notamment pour acquérir les équipements, alors que 29% s’en détournent en raison des trop lourds travaux à entreprendre, surtout dans un contexte où la rentabilité économique n’est pas toujours clairement identifiée (23%). Le manque de renseignements concerne pour sa part 16% de ces Français non équipés, soit davantage que la crainte d’un foyer inesthétique (9%) ou qui serait, alors, difficile à raccorder au réseau principal (9%). Notons que les Français qui souhaiteraient produire de l’énergie renouvelable au sein de leur foyer évoquent davantage que la moyenne la crainte du coût de l’investissement (42% contre 36% en moyenne) et le manque de renseignements (22% contre 16%).

enedis-harris-interactive- (8)

A l’inverse, quels sont les arguments en faveur de la production d’électricité à domicile ? Les deux motivations, déjà exprimées spontanément par les Français, sont à nouveaux concurrentes, et non moins concomitantes, parmi les principales motivations des Français souhaitant produire de l’énergie renouvelable au sein de leur foyer : 92% qualifient d’important (et 52% « très important ») l’argument économique, notamment la possibilité de réaliser des économies, alors que 92% (50% « très important ») se disent motivés par la perspective d’adopter un comportement responsable et favorable à l’écologie. Dans une moindre mesure, ces Français mettent également en avant le souhait d’être « énergiquement indépendants » (86%, dont 38% « une motivation très importante »).

enedis-harris-interactive- (11)

Au-delà de l’appétence pour la production d’électricité à domicile, comment les Français perçoivent-ils le raccordement de ce même foyer au réseau électrique général ? 65% des Français estiment aujourd’hui que la demande d’un tel raccordement est une démarche facile, bien que la part de Français la trouvant « très facile » s’avère mineure (12%). Notons que les Français ayant déjà eu à effectuer cette démarche se montrent un peu plus positifs (73%). Cette appréciation plutôt positive ne doit en aucun cas masquer le tiers de Français (34%) qualifiant cette démarche de « compliquée », un jugement plus encore partagé par les moins de 50 ans (40%).

enedis-harris-interactive- (14)

Nous l’avons vu, les Français font montre d’une certaine appétence pour la production d’énergie renouvelable au domicile des particuliers. Toutefois, le sentiment que le raccordement des foyers au réseau électrique principal n’est pas toujours chose aisée s’avère répondu. Dans ce contexte, des efforts sont attendus dans ce domaine par une proportion non négligeable des Français : 85% d’entre eux estiment qu’un meilleur raccordement des foyers producteurs d’énergie renouvelable est un sujet important, voire prioritaire pour les prochaines années. Cette attente s’avère ainsi davantage citée que l’installation, au sein des foyers, de prises spécifiques permettant de recharger les véhicules électriques (importante pour 77% des Français) et de compteurs connectés (56%). Les deux principales priorités concernent cependant la plus grande part des énergies renouvelables dans le mix énergétique français (92%) et l’installation de bornes pour recharger les véhicules électriques dans les espaces publics (87%).

 

En savoir plus

Le rapport

La note détaillée

Share

  • Enedis
  • production d’énergie renouvelable
  • raccordement au réseau général