Les journalistes présents sur Twitter et la campagne présidentielle de 2012 Consultation Harris Interactive pour Médias

Les journalistes présents sur Twitter et la campagne présidentielle de 2012

Consultation Harris Interactive pour Médias

Consultation réalisée du 9 au 18 mai 2012 en ligne via Twitter. Un lien vers l’enquête a été posté sur les comptes Twitter de Harris Interactive et de Jean-Daniel Lévy et un certain nombre de journalistes ont été invités à le relayer.
105 journalistes ont répondu à l’intégralité de l’enquête.
Ont également été interrogées 426 personnes disposant d’un compte Twitter non journalistes.

 

Paris, le 14 juin 2012 – A la demande de Médias, Harris Interactive a réalisé une consultation des journalistes à travers le réseau social Twitter : il s’agissait d’interroger les journalistes présents sur Twitter à propos de leur perception de la campagne électorale achevée : ont-ils jugé la campagne intéressante ? Ont-ils le sentiment que les médias ont globalement bien couverts la campagne ? Plus précisément, se sont-ils montrés impartiaux ? Et de manière plus générale, comment perçoivent-ils l’indépendance des journalistes et leur propre indépendance ? Enfin, comment ont-ils voté au cours de cette élection présidentielle ?

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Les journalistes ayant pris part à cette consultation déclarent un vote beaucoup plus marqué à gauche que le corps électoral français, aussi bien au premier tour qu’au second tour. 39% déclarent ainsi avoir voté pour François Hollande dès le premier tour et 74% au second.
  • Deux-tiers des journalistes présents sur Twitter (67%) ont trouvé la campagne intéressante, un cinquième (21%) l’ayant même trouvé très intéressante.
  • Globalement, les journalistes estiment que les médias de manière générale ont plutôt bien couvert la campagne (65%, contre 35% d’avis contraire). Plus précisément, ils considèrent que c’est la presse (66%) et particulièrement la presse quotidienne qui a le mieux couvert l’élection, 60% citant Internet et « seulement » 44% citant la télévision pour 42% citant la radio.
  • Malgré ce regard globalement positif, 49% jugent que de manière générale les journalistes n’ont pas bien traité les « petits » candidats, 50% qu’ils n’ont pas été impartiaux et même 78% qu’ils n’ont pas traité tous les sujets intéressant les Français.
  • Concernant les règles d’équité et de stricte égalité de temps de parole du CSA, notons qu’une majorité des journalistes ayant répondu à la consultation les trouvent justes (58%) et nécessaires pour faire respecter le pluralisme (66%) mais qu’ils les considèrent très majoritairement compliquées à appliquer (86%).
  • 85% des journalistes sont d’accord pour déclarer que « les éditorialistes et les journalistes les plus connus fonctionnent en cercle fermé et sont éloignés des préoccupations des Français », mais seuls 35% et 39% estiment que les journalistes ne sont pas indépendants des responsables politiques ou des puissances économiques et financières.
  • 90% se sentent ainsi indépendants dans l’exercice de leur métier, dont même 45% tout à fait indépendants contre seulement 10% qui éprouvent le sentiment inverse. Ayant le sentiment d’une réelle indépendance dans l’exercice de leur métier, les journalistes estiment par conséquent majoritairement que travailler dans un média d’une sensibilité politique différente de la sienne ne pose pas de problème (63%) ou que voter au cours des élections ne compromet pas leur neutralité et indépendance en tant que journaliste.

 

En savoir plus :

Share