Les Français et leur image du rugby

Enquête Harris Interactive pour L'Équipe

Enquête réalisée en ligne du 23 au 24 janvier 2019. Échantillon de 1 098 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

À la demande de L’Équipe et à quelques jours du début du tournoi des VI Nations de rugby, Harris Interactive a invité un échantillon représentatif de Français à s’exprimer sur le rugby : quel regard portent-ils sur ce sport de façon générale ? Perçoivent-ils des évolutions dans ce sport ? Quel est leur niveau d’intérêt mais aussi leur pronostic pour les prochaines échéances du XV de France ?

Télécharger le rapport

 

Quels sont les principaux enseignements de cette enquête ?

 

  • Alors que le rugby français a traversé une séquence difficile au cours des derniers mois – résultats décevants du XV de France, décès de jeunes joueurs, multiples « affaires » –, le ballon ovale dispose toujours d’une bonne image auprès du grand public. 84% des Français indiquent porter un regard positif sur ce sport de façon générale, un jugement relativement homogène parmi toutes les catégories de population : les hommes comme les femmes, les jeunes comme les seniors… plus de 8 personnes sur 10 affirment avoir une bonne image du rugby. Ce sport reste associé à des valeurs positives : esprit d’équipe (72%), respect (48%), passion (42%).

 

  • Par conséquent, l’intérêt exprimé à l’égard du rugby ne faiblit pas : 65% déclarent aujourd’hui s’y intéresser autant qu’avant, et 16% davantage. Les Français ont le sentiment que ce sport est aussi beau à regarder que par le passé (68%), voire encore plus beau (16%). Certes, 29% estiment que le rugby est davantage touché par les affaires, mais une très nette majorité considère que le ballon ovale porte des valeurs aussi positives que par le passé (65%), voire plus positives encore (21%).

 

  • Pour autant, une préoccupation transversale émerge : la sécurité. 29% des Français associent le rugby à l’idée de « danger », 24% aux « commotions ». Un tiers (36%) du grand public (et près de la moitié des amateurs de rugby) a le sentiment que le rugby est devenu plus dangereux pour la santé au cours des dernières années. Le « risque » associé à ce sport étant perçu en augmentation, cela contribue à expliquer pourquoi certains parents hésiteraient aujourd’hui à inscrire leur enfant dans un club de rugby, tout particulièrement lorsqu’il s’agit d’une fille : 66% pourrait envisager d’inscrire leur fils dans un club de rugby, seulement 34% leur fille. Cette différente faite selon le sexe de l’enfant concerné se vérifie également auprès des parents amateurs de rugby : 86% d’entre eux pourraient envisager d’inscrire leur fils dans un club, mais seulement 50% quand il s’agit de leur fille.

 

  • Malgré les résultats décevants du XV de France au cours des derniers mois, les Français continuent à afficher de l’intérêt voire un certain optimisme pour le rugby international. 1 personne sur 2 (47%) pense suivre avec intérêt le Tournoi des VI Nations 2019, qui s’ouvre ce vendredi 1er février. Parmi les amateurs de rugby, le niveau d’intérêt monte même à 96%. Et les deux-tiers des Français (comme des amateurs de rugby) jugent même le XV de France « capable » de remporter un Tournoi qu’ils n’ont plus gagné depuis 2010. L’optimisme est moins prononcé lorsque les regards se tournent vers la prochaine Coupe du monde au Japon. 59% des Français (et 51% des amateurs de rugby) estiment que l’équipe de France atteindra au moins le stade des demi-finales. Ces pronostics sont légèrement moins optimistes qu’en novembre dernier.

 

  • Enfin, lorsqu’on invite les Français à citer spontanément des joueurs actuels du XV de France, un constat s’impose : la génération actuelle du rugby français reste relativement peu identifiée, puisque 71% des personnes interrogées ne sont pas capables de citer le nom d’un seul joueur du groupe retenu pour le début du Tournoi. Parmi les figures les mieux identifiées figurent Mathieu Bastareaud (cité spontanément par 12% des Français), le capitaine Guilhem Guirado (9%) et Morgan Parra (9%) et Louis Picamoles (8%). Aucun autre joueur n’est cité par plus de 6% des personnes interrogées.

 

Télécharger le rapport

Share

  • image
  • lequipe
  • rugby
  • Tournoi des VI nations