Les Français et les difficultés de stationnement

Enquête Harris Interactive pour Ector

Enquête réalisée en ligne du 22 au 24 août 2017. Échantillon de 1 013 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

******************************************************

 

A la demande d’Ector, qui propose un service de voituriers dans les gares et les aéroports, Harris Interactive a conduit une étude auprès d’un échantillon représentatif de 1 013 Français âgés de 18 ans et plus afin de mieux connaître leur perception des questions liées au stationnement. En particulier, ils ont été interrogés sur leur image des parkings des aéroports et leurs éventuelles difficultés de stationnement au quotidien.

 

Que retenir de cette enquête ?

  • Quand on les interroge sur leur perception des parkings des aéroports, les Français associent avant tout ceux-ci à leur coût, généralement jugé trop élevé. En effet, l’immense majorité des évocations concernent la question du prix de ces parkings, et les expressions « chers » et « trop chers » sont de très loin les plus citées (« Trop éloigné de l’aéroport et surtout bien trop cher ! », « Très chers si vous laissez votre voiture une semaine pendant votre absence en voyage »,). D’ailleurs, quand on leur pose directement la question du prix, l’immense majorité des Français confirment qu’ils les trouvent « chers » (94%) et même « très chers » pour 53% d’entre eux. Les autres notions spontanément évoquées de manière plus marginale portent sur le caractère pratique, le niveau de sécurisation ou la taille et l’encombrement de ces parkings..

  • Les Français qui vont au moins de temps en temps dans un aéroport utilisent avant tout leur véhicule personnel pour y aller : c’est le moyen de transport le plus souvent utilisé par 43% d’entre eux (en particulier parmi les hommes et les personnes habitant en province). Par ailleurs, 25% d’entre eux utilisent le plus souvent les transports en commun (notamment parmi les habitants de région parisienne, et les personnes fréquentant un aéroport moins d’une fois par an), et 22% privilégient le véhicule d’un proche qui vient les déposer, en particulier chez les plus jeunes. Enfin, seuls 8% viennent en priorité en taxi ou VTC (c’est plus particulièrement le cas pour les Franciliens, ainsi que les personnes se déplaçant plusieurs fois par an dans un aéroport). Notons que près de 2 personnes sur 3 arrivent généralement à l’aéroport moins de 2 heures avant le départ de leur vol, et même 20% moins d’une heure avant (c’est particulièrement le cas pour les hommes et les personnes venant avec leur véhicule ou celui d’un proche). A contrario, 35% arrivent plus de 2 heures avant leur vol : on retrouve là un peu plus de personnes âgées, d’individus venant en transports en commun et fréquentant un aéroport moins d’une fois par an.

 

Le rapport

La note détaillée

 

Share

  • difficultés de stationnement
  • Ector
  • parking
  • stationnement
  • Transport