Les Français et la décoration : Internet, première source d’information Etude Harris Interactive pour M6 web

Les Français et la décoration : Internet, première source d’information

Etude Harris Interactive pour M6 web

 

Paris, le 9 février 2012 — A l’occasion de la sortie de la nouvelle version de deco.fr, le leader des sites éditoriaux consacrés à la décoration et à l’aménagement de la maison, M6 Publicité Digital et Harris Interactive publient les résultats du premier « Deco.Lab’ »*, observatoire consacré aux comportements et affinités déco-média des Français.

 

Depuis 5 ans, la déco occupe une place en forte croissance dans le quotidien des Français et ces derniers sont aujourd’hui 77% à se déclarer intéressés par cette activité (« Déco-likers »).

 

LA TYPOLOGIE DES « DECO-LIKERS »
Cinq types ont été identifiés: les « précaires détachés », les « urbains non-investis », les « décopportunistes », les « aspirationnels » et les « passionnés ».
Ces derniers, avec un profil moyen propriétaire de 35-49 ans, de CSP+ et vivant en famille (39% des Français) pèsent pour plus de 44% des dépenses nationales sur le secteur ameublement-décoration, avec un budget annuel supérieur à 1800€ (contre 1650€ en moyenne).

 

INTERNET, PREMIERE SOURCE D’INFORMATION POUR LA DECORATION
Avec 51% des Français consultant ce média lors de la concrétisation d’un projet déco, Internet se place en tête des sources d’informations, devant le bouche à oreille (46%) et les ouvrages spécialisés (44%). La presse et la télévision affichent un niveau égal (34% et 33%).

Si Internet est d’abord utilisé pour obtenir des conseils pratiques (66%), la télévision reste le média d’image par excellence, utilisé en premier lieu pour les idées et inspirations qu’il véhicule (81%). La consommation média est directement liée à l’affinité déco puisque les « passionnés » surconsomment Internet lors de recherches concernant un projet de décoration (54%).

Par ailleurs, les achats sur Internet représentent 25% du budget déco moyen des Français sur un an, et ce niveau prend plus d’importance pour les segments plus investis (32% pour les passionnés).

 

* Etude réalisée en ligne par Harris Interactive, auprès de 1500 internautes représentatifs de la population française de 15 ans et plus.
** Source Médiamétrie/NetRatings, tous lieux, moyenne 2011

Share