La maltraitance des enfants

Etude Harris Interactive pour L’Enfant Bleu

Paris, le 3 mars 2015 – A la demande de « L’Enfant Bleu », Harris Interactive a interrogé un échantillon représentatif de Français sur leur perception d’une grande cause sociétale : la lutte contre la maltraitance des enfants. Il s’agissait principalement d’esquisser une définition de la maltraitance telle que se la représentent les Français ainsi que d’interroger leur expérience personnelle sur le sujet.

Quels sont les principaux enseignements de cette enquête ?

  • La maltraitance des enfants est identifiée par les Français comme une cause hautement prioritaire (93%, dont 61% « tout à fait prioritaire »), qui suscite spontanément une émotion extrêmement forte.

 

  • Aux yeux des Français, la maltraitance des enfants est un phénomène à la fois fréquent (72%), présent dans toutes les catégories sociales (88%), et loin d’être facile à définir (seulement 33%).

 

  • Face à la maltraitance, le silence reste la norme (60%), l’aide n’est pas toujours au rendez-vous-même quand elle est demandée (64% ne l’ont pas obtenue), mais dès lors qu’un acteur extérieur intervient, cela permet le plus souvent (60%) de mettre fin à la situation de maltraitance.

 

  • Près d’un Français sur deux (45%) déclarent soupçonner au moins un cas de maltraitance d’enfant dans leur environnement proche, et ces personnes affirment majoritairement avoir cherché à réagir en établissant un contact avec l’adulte (39%) ou l’enfant (33%) concernés.

 

  • Dans le cas d’une maltraitance d’enfants, aucun interlocuteur idéal ne se distingue : certains sont jugés efficaces mais recueillent une confiance relativement faible (services sociaux, police) quand d’autres bénéficient d’une confiance élevée mais sont moins cités comme acteurs à prévenir lorsqu’une situation se présente (associations, numéro national, services médicaux).

 

En savoir plus :

Share

  • français
  • L’Enfant Bleu
  • maltraitance