Baromètre des pratiques culturelles des Français en matière de spectacles musicaux et de variété et étude sur l’impact des attentats sur le secteur du spectacle

Enquête Harris Interactive pour l'Observatoire du Live

Méthodologie 
Vague 3 du baromètre des pratiques culturelles des Français en matière de spectacles musicaux et de variété
Enquête réalisée en ligne du 13 au 15 septembre 2016. Échantillon de 1005 personnes, représentatif des Français âgés de 15 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes: sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e).
Enquête sur l’impact des attentats
Enquête réalisée en ligne du 20 au 22 septembre 2016. Échantillon de 1010 personnes, représentatif des Français âgés de 15 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e).

Que retenir de la vague 3 du baromètre des pratiques culturelles des Français en matière de spectacles musicaux et de variété ?

Depuis maintenant trois ans, le syndicat du spectacle musical et de variété (PRODISS) a souhaité disposer d’un observatoire des pratiques des Français en termes de spectacles musicaux et de variété. Ces spectacles correspondent aux concerts de musique (hors opéra et musique classique), aux spectacles d’humour et one man shows, aux festivals, et aux comédies musicales. Le contexte de cette vague du baromètre est marqué par les attentats du 13 novembre 2015 à Paris ; une partie de ces attentats s’étant déroulée durant un concert de musique, au Bataclan, une des salles de spectacles emblématiques de Paris, et membre du PRODISS.

 

Si quelques évolutions sont perceptibles, la déclaration de fréquentation des différents types de spectacles diminue.

Néanmoins, plus que l’an passé, les Français estiment que les spectacles permettent de lutter contre l’ambiance de crise en France. Les consommateurs de spectacles continuent également de déclarer se rendre à des spectacles pour ressentir des émotions et vivre des instants exceptionnels, à partager.

 

  • La fréquentation des spectacles musicaux et de variété diminue faiblement (-2 points par rapport à 2015) tout en restant supérieure aux résultats de 2014.

    Les profils des plus gros consommateurs de ce type de spectacles (CSP+, Franciliens et jeunes de 25 à 34 ans), – peut-être davantage marqués par les attentats de Paris – ont déclaré un peu moins que l’an dernier assister à un spectacle de ce type au moins une fois par an.

 

  • Dans le détail, les spectacles les plus fréquentés restent les concerts de musique.

    A noter également une progression constante depuis 2014, de la fréquentation des spectacles comiques.

 

  • Ressentir des émotions, vivre quelque chose d’exceptionnel (61%) et partager des moments (60%)

    sont les principales motivations évoquées pour se rendre à un spectacle live.

 

  • 49% des spectateurs déclarent ensuite se rendre à des spectacles pour se changer les idées.

    Cette tendance est plus importante qu’en 2015 (+3 points) et fait écho à l’augmentation du nombre de personnes ayant le sentiment que le secteur du spectacle permet de lutter contre l’ambiance de crise (65%, +5 points par rapport à 2015, +8 depuis 2014).

 

  • Les réseaux sociaux sont utilisés pour se renseigner ou pour effectuer des actions concernant les spectacles mais de façon toujours moins importantes que les réseaux traditionnels

    (bien qu’en progression depuis 2014). Les jeunes se montrent néanmoins de plus grands adeptes de ces moyens numériques d’information et de partage.

 

  • Dans des proportions stables par rapport à 2015, 66% des Français indiquent avoir déjà visionné tout ou une partie d’un spectacle vivant sur une chaîne de télévision,

    dont 41% souvent ou de temps en temps.

 

  • Au global, 53% des consommateurs de spectacles musicaux et de variété indiquent avoir effectué au moins un achat

    du type goodies, DVD ou CD ou téléchargement légal. Par ailleurs, lorsqu’ils accompagnent leurs sorties à un spectacle d’une dépense connexe, il s’agit principalement d’un verre (66%) ou d’un plat dans un restaurant (60%), et de plus en plus d’une nuit d’hôtel (20%, +5).

 

  • Comme les années précédentes et malgré de légères baisses enregistrées (entre 1 à 4 points), les Français ont une plutôt bonne image du secteur du spectacle en France.

    Ils estiment en effet que ce dernier propose des spectacles pour tous les publics (87%, -3), de qualité (86%,-4) et variés (85%, -3). Le secteur est également perçu comme dynamique (82%,-2) ; sachant évoluer avec son temps (81%,-1). Notons que 45% des Français estiment que le secteur propose des tarifs accessibles (+1 point par rapport à 2015, +4 points par rapport à 2014).

 

S’ils ont  marqué les Français, les attentats de Paris de novembre ne semble pas avoir modifié en profondeur le rapport au secteur du spectacle ; signe que les Français demeurent attachés aux émotions qu’ils peuvent ressentir en assistant à de tels évènements. Les pratiques concernant le secteur du spectacle n’ont pas évolué fortement depuis l’an dernier.

Ce dernier continue d’ailleurs de bénéficier d’une bonne image aux yeux des Français et est identifié comme un bon moyen pour se changer les idées, lutter contre l’ambiance de crise et avoir le sentiment de vivre et partager un évènement exceptionnel.

Que retenir de l’enquête sur l’impact des attentats sur le secteur du spectacle ?

Vendredi 13 novembre 2015… une date qui marquera les esprits et le rapport des Français à la sécurité, à la menace terroriste, mais peut-être aussi au monde du spectacle. Les hommes et les femmes principalement touchés par ce drame n’étaient ni plus ni moins que des citoyens qui profitaient de la vie aux abords d’une terrasse de café et du plaisir de la musique dans une salle de spectacle. Touchés directement ou indirectement par ces évènements, les Français ont pourtant peu à peu repris leurs habitudes y compris culturelles.

En soutien aux victimes, nombre d’entre eux ont souhaité revendiquer un certain « mode de vie à la française », relativement épicurien : s’afficher en terrasse et continuer de prendre du plaisir à se rendre à des spectacles.

Pour mieux cerner les potentiels changements d’attitudes et évaluer l’avis des Français concernant les mesures de sécurité dans les lieux de spectacles, le syndicat national des producteurs, festivals diffuseurs et salles de spectacles de musiques actuelles et de variété (PRODISS) a demandé à l’institut Harris Interactive de réaliser une étude sur le sujet.

 

  • Ceux qui se sont rendus à un spectacle depuis les attentats de Paris, s’y sont principalement rendu à partir de février 2016, seul 1/3 déclarant s’y être rendus le mois après les attentats ou durant les fêtes de fin d’année.

 

  • 75% des Français sont d’accord pour considérer que depuis les attentats de Paris, ils ressentent toujours du plaisir en se rendant à des spectacles.

 

  • Plus d’un Français sur deux (54%) indiquent être plus attentifs qu’avant les attentats à la sécurisation des lieux de spectacles.

 

  • Près de ¾ des Français ayant assisté à un spectacle depuis les attentats s’y sont sentis en sécurité.

 

  • Plus de la moitié des Français (57%) souhaiteraient avoir plus d’informations sur les mesures de sécurité concernant les salles de spectacles et les festivals, à l’extérieur comme à l’intérieur.

 

  •  94% déclarent se plier volontiers aux mesures de sécurité. 73% d’entre eux indiquent que ces mesures sont de nature à les rassurer. Près d’un Français sur deux estime toutefois que ces mesures ne sont pas suffisantes, notamment dans l’espace public, à l’extérieur des salles de spectacle et des festivals.

 

Si nous ne pouvons pas affirmer que les attentats n’ont eu aucun impact sur le secteur du spectacle, nous constatons que son impact négatif sur le secteur apparaît près d’un an après, du moins du point de vue du ressenti et des attitudes déclarées des Français interrogés, limité.

Ces derniers déclarent,  continuer à prendre du plaisir en se rendant à des spectacles et indiquent ne pas avoir changé leurs habitudes culturelles depuis les attentats. Néanmoins, une partie de la population (environ ¼) reste vigilante aux mesures de sécurité et peut ressentir de la peur.

Globalement, les Français évaluent positivement les mesures de sécurité mises en place, même s’ils ne les jugent pas suffisantes. Ceux qui se sont rendus à des spectacles depuis le 13 novembre 2015, se sont d’ailleurs sentis plutôt en sécurité dans les lieux de spectacles, un signe encourageant de la capacité du secteur, du point de vue des consommateurs, à remplir sa mission de sécurisation des lieux et à continuer à divertir les Français.

En savoir plus

La note détaillée

Le rapport

 

Share

  • attentats
  • attentats de Paris
  • comédies musicales
  • concerts de musique
  • festivals
  • l'Observatoire du Live
  • one man shows
  • pratiques culturelles
  • PRODISS
  • secteur du spectacle
  • sécurisation des lieux de spectacles
  • spectacle
  • spectacles d’humour