Baromètre des élections européennes « Le pouls de la campagne » – Vague 2

Un baromètre Harris Interactive x Epoka pour TF1-LCI, RTL et Le Figaro

Enquête réalisée en ligne les 8 et 9 mars 2019. Échantillon de 1090 personnes inscrites sur les listes électorales, issu d’un échantillon de 1200 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région de l’interviewé(e) et vote aux élections antérieures.

 

Quels sont les principaux enseignements de la deuxième vague d’enquête Harris Interactive x Agence Epoka réalisée pour LCI, RTL et Le Figaro ?

 

  • Indépendamment d’une participation que l’on sait habituellement faible le niveau d’intérêt pour la campagne est relativement élevé (59%) et stable par rapport à l’enquête réalisée il y a quinze jours. L’intérêt reste majoritaire dans tous les électorats, et toujours plus marqué de la part des personnes ayant l’intention de voter pour la liste soutenue par LaREM et le Modem ;
  • Les Français déclarant une intention de vote indiquent qu’ils voteront en considérant avec force le projet de la liste, la capacité des candidats à refléter leurs préoccupations, à bien représenter la France en Europe. Dans le détail, et en forçant un peu le trait, observons des électeurs LaREM parlant du projet (et de la place de la France en Europe), ceux du RN de la capacité à parler des préoccupations, ceux du centre et de la droite en attente de bonne représentation de la France en Europe ;
  • Le vote apparait en premier lieu caractérisé par l’adhésion et ce quelle que soit l’intention exprimée par les électeurs même si 22% des électeurs de la liste conduite par Manon Aubry et 31% de celle menée par Jordan Bardella évoquent la protestation ;
  • 46% des Français exprimant un vote indiquent souhaiter manifester une insatisfaction à l’égard d’Emmanuel Macron et du gouvernement (+4 par rapport à il y a quinze jours). Cette proportion monte même à 72% chez les électeurs déclarés de la liste soutenue par la France Insoumise et 78% chez ceux du Rassemblement National ;
  • « Pouvoir d’achat » et « Immigration » constituent les deux thèmes les plus mentionnés par les électeurs. Pouvoir d’achat tant chez les électeurs de la liste soutenue par la France Insoumise que par celle portée par le Rassemblement National ; immigration chez ces derniers mais également parmi les électeurs de la liste soutenue par les Républicains (tout comme l’enjeu de la lutte contre le terrorisme). L’environnement, le développement durable « séduisant » plutôt à gauche.
  • En termes d’intentions de vote, la présence ou l’absence de « liste gilets jaunes », toujours hypothétique et non incarnée (3% des intentions de vote), ne modifie pas fondamentalement les rapports de force : la liste LaREM bénéficie de 22% d’intentions de vote (inchangé depuis 15 jours), celle du Rassemblement National de 20% à 21% (+1), celle conduite par François-Xavier Bellamy de 13% à 14% (+1 à +2) suivie de celles conduites par Manon Aubry (9%, +1) d’un côté, Yannick Jadot de l’autre (8%, stable).

 

En cette période marquée par la fin du Grand Débat National, la liste LaREM est stable. Ni ne bénéficiant de la remontée de confiance exprimée à l’égard du Président ni ne pâtissant des débats portés par les Gilets Jaunes. Les thèmes actuels se situent dans la lignée de ceux portés traditionnellement par la droite et l’extrême-droite et… ce sont les formations politiques s’y référant qui en profitent, actuellement, le plus. A tout le moins en termes de dynamique observée.

Télécharger le rapport

 

Share

  • Agence Epoka
  • Baromètre des élections européennes
  • Européennes 2019
  • intentions de vote
  • LCI
  • Le Figaro
  • le pouls de la campagne
  • rtl
  • tf1